PSYCHOLOGIE CLINIQUE DE L'ANXIÉTÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Facteurs étiologiques et traitements

Concernant les facteurs étiologiques, les scientifiques s’accordent actuellement sur l’intervention de facteurs d’origines multiples dans le développement des différents troubles anxieux. Il a notamment été observé que des facteurs génétiques seraient potentiellement impliqués dans le développement d’altérations neurophysiologiques, plus particulièrement au niveau de certains neurotransmetteurs, qui mèneraient, par un effet d’emballement, au développement d’une propension à l’anxiété. Par ailleurs, de nombreuses recherches soulignent également le rôle de facteurs psychologiques liés aux apprentissages de l’individu, tels que des réponses conditionnées ou des expériences traumatiques, ainsi que des facteurs cognitifs, comme la tendance à déployer une attention disproportionnée à des signaux indiquant un danger, dans le développement d’un trouble anxieux. Les facteurs contextuels, tels que des événements de vie importants (divorce, décès d’un proche, changements professionnels, etc.), joueraient, quant à eux, davantage un rôle de catalyseur des différentes sources de vulnérabilité liées à l’anxiété.

À propos des traitements, bien qu’ils puissent différer en fonction de la nature précise du trouble anxieux, les recherches actuelles suggèrent que les thérapies cognitivo-comportementales constituent le traitement de choix. Des études soutiennent également l’efficacité de traitements pharmacologiques.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : docteur en psychologie, chargé de recherche au Fonds de la recherche scientifique de Belgique

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Alexandre HEEREN, « PSYCHOLOGIE CLINIQUE DE L'ANXIÉTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-de-l-anxiete/