POINTE-À-PITRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pointe-à-Pitre, dont le toponyme est attesté dès 1762 lors de l'occupation des îles par les Anglais, est la capitale économique du département français de la Guadeloupe. Fondée sur un site pourtant considéré comme insalubre, car marécageux, la ville se trouve située sur le Petit Cul-de-Sac Marin, qui unit les deux îles principales de l'archipel, la Grande Terre et la Basse Terre. Elle s'est imposée par rapport à la ville de Basse-Terre − qui demeure néanmoins le chef-lieu du département –, en raison des grandes qualités de sa rade et de la centralité du lieu.

Guadeloupe [France] : carte administrative

Guadeloupe [France] : carte administrative

carte

Carte administrative de la Guadeloupe [France]. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Selon le recensement, l'agglomération comptait, en 2006, 177 000 habitants, répartis sur sept communes situées de part et d'autre de la Rivière salée : sur la Grande Terre, les communes de Pointe-à-Pitre (17 500 hab.), des Abymes (60 000 hab.), et de Gosier (27 300 hab.) et, sur la Basse Terre, les communes de Baie-Mahault (27 900 hab.), de Lamentin (15 700 hab.), de Petit-Bourg (21 100 hab.) et de Goyave (7 500 hab.). Enserrée dans des limites étroites (266 hectares), la commune de Pointe-à-Pitre elle-même perd des habitants depuis 1974 (elle en comptait alors près de 30 000), au bénéfice des communes périphériques qui ont construit des logements et développé des activités industrielles ou tertiaires (tourisme).

Le pôle d'industrie et de service de Jarry, lié au port en eau profonde de Pointe Jarry, sur la commune de Baie-Mahault, est particulièrement structurant en matière d'emplois. Le trafic de l'aéroport international du Raizet (commune des Abymes) stagne (1,9 million de passagers par an). Parmi les centres d'intérêt de la vieille ville, aménagée pour le tourisme, se trouvent le musée Schœlcher et la maison natale de l'écrivain Saint-John Perse, à proximité de la place de la Victoire et de la darse historique.

—  Christian GIRAULT

Écrit par :

  • : docteur en philosophie de l'université McGill, directeur de recherche (géographie) au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  POINTE-À-PITRE  » est également traité dans :

GUADELOUPE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  • , Universalis
  •  • 2 985 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des déséquilibres économiques et sociaux persistants »  : […] la concentration croissante de la population et des activités dans l'agglomération de Pointe-à-Pitre qui compte 172 000 habitants (2005) et concentre près de 41 p. 100 de la population totale, et dans les îles du Nord (Saint-Barthélemy et Saint-Martin), aux dépens des zones rurales et des bourgs de la Basse Terre et des îles voisines demeure le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guadeloupe/#i_35767

Pour citer l’article

Christian GIRAULT, « POINTE-À-PITRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pointe-a-pitre/