POCAHONTAS (1596 env.-1617)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La princesse powhatan Pocahontas demeure célèbre pour avoir encouragé la paix entre Anglais et Amérindiens en se nouant d'amitié avec les colons de Jamestown, en Virginie, puis en épousant l'un d'entre eux.

Née vers 1596, près de l'actuelle ville de Jamestown, Pocahontas (nom adopté par les Anglais et alors traduit par « petite capricieuse » ou « espiègle ») est la fille de Powhatan. Son père, également connu sous le nom de Wahunsonacock, est le chef de la confédération Powhatan, regroupant vingt-huit tribus de la région de Tidewater. La jeune princesse, également appelée Matoaka et Amonute, n'a que dix ou onze ans lorsqu'elle rencontre pour la première fois les colons qui s'installent dans la baie de Chesapeake en 1607.

D'après le récit du chef de la colonie, John Smith, elle serait intervenue pour sauver sa vie en décembre de la même année, alors qu'il était prisonnier de son père. Dans son journal, Smith raconte que, lorsqu'il fut amené devant Powhatan, Pocahontas aurait empêché son exécution en s'interposant entre lui et la massue qui allait écraser son crâne contre une pierre. Powhatan aurait alors relâché John Smith, le laissant rentrer à Jamestown. Certains auteurs pensent que Smith aurait mal interprété ce qu'il vit et que ce qu'il croyait être une mise à mort n'était en réalité qu'une quelconque cérémonie sans gravité ; d'autres prétendent qu'il aurait inventé cette histoire de délivrance de toutes pièces.

On sait en revanche avec certitude que Pocahontas rend de fréquentes visites à la colonie et se lie d'amitié avec John Smith. Très appréciée pour son caractère enjoué, elle révèle un intérêt pour la langue anglaise qui s'avéra bien utile aux colons. Elle leur apporte parfois de la nourriture que son père offre pour soulager leur sort difficile. Elle sauve également la vie de John Smith et d'autres colons en les prévenant d'une embuscade lors d'un échange commercial en janvier 1609.

Après le retour de Smith en Angleterre à la fin de l'année 1609, les relations entre colons et indiens se dégradent. Les Anglais informent Pocahontas de la mort de John Smith. Elle restera alors quatre années sans visiter la colonie. Au printemps de 1613, elle est faite prisonnière par le corsaire Samuel Argall, qui espère l'utiliser pour obtenir en échange la restitution de captifs anglais ainsi que des armes et des outils qui leurs ont été dérobés. Argall conspire ainsi avec Japazaws, chef de la tribu Patawomeck établie sur les rives du Potomac et à laquelle Pocahontas rendait visite. Japazaws et sa femme s'arrangent alors pour que Pocahontas monte sur le navire d'Argall, où celui-ci la garde captive jusqu'à ce qu'il l'emmène à Jamestown. Le père de la princesse accepte de libérer sept prisonniers anglais, mais les négociations se trouvent dans une impasse lorsqu'il refuse de rendre les armes et les outils.

Pocahontas est alors transférée dans une autre colonie, à Henricus. Bien traitée pendant sa captivité, la princesse, convertie au christianisme, est baptisée Rebecca. Elle accepte la proposition en mariage que lui fait un colon distingué du nom de John Rolfe. Avec l'accord du gouverneur de Virginie, Thomas Dale, et du chef Powhatan, la cérémonie se tient en avril 1614. Après la célébration, la paix régnera entre Anglais et Indiens jusqu'à la mort de Powhatan. D'après un colon, Pocahontas aurait auparavant épousé un homme de sa tribu dénommé Kocoum.

Au printemps de 1616, Pocahontas, son époux et leur jeune fils Thomas, âgé d'un an seulement, traversent l'océan, en compagnie d'autres Amérindiens, hommes et femmes, pour suivre le gouverneur Dale en Angleterre. La princesse assiste alors à des festivités royales. La Virginia Company semble avoir voulu utiliser sa visite comme un moyen de promouvoir la colonie et de gagner le soutien du roi Jacques Ier d'Angleterre et des investisseurs. Alors qu'elle se prépare à rentrer en Amérique, Pocahontas tombe malade, probablement atteinte d'une infection pulmonaire. Son état s'aggrave et la contraint à interrompre son voyage avant même que le navire ait quitté les eaux de la Tamise. Elle meurt ainsi dans la ville de Gravesend, dans le Kent, vers l'âge de vingt et un ans, et est inhumée le 21 mars 1617. Son mari rentrera immédiatement en Virginie tandis que leur fils restera en Angleterre jusqu'en 1635. Il décidera alors de revenir à son tour dans sa région natale, où il fera fortune en créant une plantation de tabac.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

David A. PRICE, « POCAHONTAS (1596 env.-1617) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pocahontas/