JOURDAN PIERRE-ALBERT (1924-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Paris, poète des plus discrets, Pierre-Albert Jourdan aura beaucoup écrit et peu publié de son vivant. Les Sandales de paille (1987) et Le Bonjour et l'adieu (1991) rassemblent l'essentiel de son œuvre poétique, de ses journaux et fragments. Dans un petit texte inédit paru en 1996 dans un recueil d'hommages qui lui fut consacré, il notait ces phrases qui pourraient servir à définir sa poétique : « Au plus fort de la bataille la poésie est, peut-être, l'angle impossible où tout, enfin, s'emboîte infiniment. Ce jeu perpétuel qui nous ravit. Nous prenons ce rapt pour ce qu'il est : la seule chance de se retrouver sur un sol qui soit vrai. »

L'écriture de P.-A. Jourdan se veut exercice spirituel, quête infinie non du sens mais de la réalité dans ce qu'elle a de plus humble, de plus éphémère, de plus rétif à la parole. Chaque poème s'attache à se déprendre des savoirs afin d'essayer de reprendre contact avec ce qui est. Le silence, la terre, l'air, la nuit sont les éléments où la parole tente de prendre pied. « De terre et de silence il faut beaucoup de nuit pour chanter l'herbe et sa lumineuse montée face au couchant. » L'espace, la lumière, le temps, l'opacité des choses entrent dans la texture des strophes et les déstabilisent, les rendant à leur précarité, les saisissant là où elles sont prêtes à finir. La concision des propos, la minceur des recueils, le goût pour la note brève témoignent chez Pierre-Albert Jourdan de la crainte d'en « rajouter » sur une réalité qui n'est pas faite pour nous la plupart du temps. D'où la méfiance à l'égard « des mots immenses » qui « écrasent tout », ne sachant répondre à l'appel simple de ce qui est là. Ce travail de dépouillement peut se lire tout au long de l'œuvre : des premiers poèmes (Langue des fumées, 1961) très proches de ceux de Philippe Jaccottet, par exemple, jusqu'aux derniers textes en prose (L'Angle mort, 1980 ; L'Entrée dans le jardin, 1981 ; L'Approche, 1984) plus personnels, et en même temps plus arides, s'appro [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « JOURDAN PIERRE-ALBERT - (1924-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-albert-jourdan/