UCKO PETER JOHN (1938-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Britannique Peter John Ucko révolutionna l'approche des études archéologiques et fonda le World Archaeological Congress (W.A.C.).

Né le 27 juillet 1938 à Londres, Peter John Ucko étudie à l'University College de Londres (U.C.L.) et complète sa formation par une thèse en archéologie préhistorique et en égyptologie. À partir de 1962, il rejoint le département d'anthropologie de l'U.C.L., où il devient maître de conférences. Il publie deux ouvrages de référence, The Domestication and Exploitation of Plants and Animals (1969) et Man, Settlement and Urbanism (1972), dans lesquels il développe une approche systématique de corrélations existant entre la fonction sociale et le contexte archéologique. Peter Ucko est secrétaire de l'Union internationale des sciences préhistoriques et protohistoriques (U.I.S.P.P.) lorsqu'on lui demande, dans les années 1980, de préparer l'organisation du onzième congrès de l'institution, qui doit se tenir en 1986 à Southampton, en Angleterre. Rompant avec la tradition, il décide de faire venir des archéologues indigènes des pays du Tiers Monde, qui n'ont jamais assisté à cette réunion. Lorsque Ucko refuse de compter parmi les invités les archéologues sud-africains en raison de l'apartheid qui règne dans leur pays, l'U.I.S.P.P. quitte le congrès et en tient un autre, sous le nom de W.A.C. (Le W.A.C. comptera à terme plus de membres que l'U.I.S.P.P. et exercera une plus grande influence.) Après son ouvrage sur l'art rupestre au paléolithique (1967), qui s'appuie sur du matériel ethnographique provenant d'Australie, Ucko occupe le poste de directeur de l'Institut australien d'études aborigènes de Canberra de 1972 à 1980. Il introduit l'étude des communautés indigènes contemporaines dans le champ archéologique et fait appel aux Aborigènes eux-mêmes. Lorsqu'il quittera ce poste, il insistera pour être remplacé par un Aborigène. Peter Ucko s'éteint le 14 juin 2007, à Londres.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  UCKO PETER JOHN (1938-2007)  » est également traité dans :

PALÉOLITHIQUE

  • Écrit par 
  • Denise de SONNEVILLE-BORDES
  •  • 10 674 mots

Dans le chapitre « Le développement de l'art »  : […] Après les débuts de l'art attestés par quelques signes gravés et l'usage de la couleur au Paléolithique moyen, la dernière période du Paléolithique, le Paléolithique supérieur, connaît un vaste développement artistique ; du point de vue géographique, ce développement est limité à l'Europe, qu'il s'agisse de figurations mobilières, c'est-à-dire d'objets de petites dimensions gravés, peints ou sculp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleolithique/#i_52058

Pour citer l’article

« UCKO PETER JOHN - (1938-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-john-ucko/