Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

AGUT PEP (1961- )

L'artiste catalan Pep Agut est né en 1961 à Terrassa, près de Barcelone où il est installé et étudie l’art à l’école Sant Jordi de l’université de Barcelone de 1979 à 1984. Il est régulièrement exposé à la galerie Estranyi, à Barcelone, et à la galerie des Archives, à Paris. Son œuvre explore le thème de la vision à travers des médias tels que la photographie, l'architecture, des installations mais en les détournant de leur spécificité. Car Agut s'intéresse plus à certaines des problématiques qui traversent la peinture et la sculpture depuis le Quattrocento jusqu'à nos jours qu'à tel ou tel médium en particulier. Aussi, des dispositifs optiques, dans lesquels les caractéristiques visuelles d'un objet sont privilégiées, sont-ils déployés qui permettent une lecture critique de l'histoire de l'art et de ses significations ainsi que du sujet qui en est l'auteur ou le spectateur. Si au premier abord, le travail d'Agut semble relever d'une démarche formaliste – c'est bien le cas dans une certaine mesure – il est fortement marqué par la signification de l'histoire et de l'existence.

L'un des traits récurrents de la production d'Agut est la réappropriation de certains éléments de ses œuvres dans ses nouvelles productions. Ainsi, certains éléments des installations Sans titre (1990), construction faite de plaques de bois et de toiles vierges 8 figure, ou Exact Rooms (1990), faite de deux modules architecturaux fermés constitués de toiles vierges 8 figure, sont-ils repris en partie dans L'Expulsion du paradis en 1992 – le format 8 figure fut imposé au xviie siècle par le peintre Charles Le Brun pour les portraits, et Pep Agut l'emploie pour toutes ses œuvres monumentales. On peut entrer dans cette œuvre : sur l'un des murs, une diapositive est projetée, qui représente l'Archange chassant Adam et Ève, détail d'un vitrail de la cathédrale de Chartres. Réalisé entre ces deux œuvres, Exact Rooms. My Bedroom and its Image (1990), présenté au musée de Tel-Aviv est un immense Ektachrome représentant l'intérieur d'une chambre, celle de l'artiste, visible seulement de l'extérieur du musée. Elle était placée derrière une fenêtre du musée, et le spectateur qui se promenait dehors surprenait alors une scène très réaliste : une chambre à coucher où une femme, à demi-visible, semblait occupée à des rangements. Sans titre (1993) est formé de deux constructions faites de toiles vierges, mais rendues par une image Ektachrome qui révèlent tout un jeu de perspectives et de trompe-l'œil. Rappelant le cube perspectif de la Renaissance, ces deux pièces se présentent comme des fenêtres à travers lesquelles on voit d'autres fenêtres, plus petites, percées dans le mur qui nous fait face, copiant le découpage des baies que le peintre espagnol Sánchez Cotán représentait dans ses natures mortes. Sur les rebords de la première, plusieurs ampoules allumées sont posées ou suspendues ; à travers la seconde on peut voir un paysage verdoyant, qui est un fragment d'une photographie de Jeff Wall. Lors d'une exposition au musée de Rochechouart en 1997, long parcours composé de plusieurs salles comme autant de petits théâtres, Agut a travaillé à nouveau le thème de la fenêtre – symbole du système de la peinture depuis Alberti : « Je trace d'abord sur la surface à peindre un quadrilatère... qui est pour moi une fenêtre ouverte par laquelle on puisse regarder l'histoire » (De Pictura, 1435, livre I) – avec des photographies de fenêtres ressemblant à celles du musée qui donnaient sur un mur, puis il y avait une pièce fermée, à travers le mur de laquelle on pouvait voir, grâce à des œilletons, une fenêtre donnant sur le paysage environnant. Par ces mises en scènes, Agut cherche à reconstituer[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur en esthétique à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, critique d'art

Classification

Pour citer cet article

Jacinto LAGEIRA. AGUT PEP (1961- ) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 17/12/2013