GULDIN PAUL (1577-1643)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jésuite et mathématicien suisse, né à Saint-Gall et mort à Graz. Paul Guldin est surtout connu pour la redécouverte de deux théorèmes qu'il publia dans son Centrobaryca (1635-1641) et qui portent son nom :

L'aire engendrée par la rotation d'une courbe autour d'un axe ne traversant pas la courbe est égale au produit de la longueur de la courbe par la longueur de l'arc décrit par le centre de gravité de la courbe.

Le volume engendré par la révolution d'une surface plane autour d'un axe situé dans le plan de la surface et ne la coupant pas est égal au produit de l'aire de la surface par la circonférence décrite par son centre de gravité.

Ces théorèmes avaient été découverts par Pappus douze siècles auparavant et figurent dans sa Collection mathématique. La démonstration de Guldin (distincte de celle de J. Kepler qui utilise des infiniment petits) comportait un certain nombre d'erreurs, que corrigea le mathématicien italien Bonaventura Cavalieri (mort en 1647).

—  Jacques MEYER

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GULDIN PAUL (1577-1643)  » est également traité dans :

CALCUL INFINITÉSIMAL - Histoire

  • Écrit par 
  • René TATON
  •  • 11 507 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Kepler et Galilée »  : […] Une nouvelle et décisive impulsion dans la voie du progrès vint des deux principaux artisans de la révolution scientifique du début du xvii e  siècle : Kepler et Galilée. Dès 1609, dans son Astronomia nova , Kepler considère que le principe de la démonstration de la mesure du cercle par Archimède ne réside pas dans la technique de réduction à l'ab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-infinitesimal-histoire/#i_33559

Pour citer l’article

Jacques MEYER, « GULDIN PAUL - (1577-1643) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-guldin/