GUIMARD PAUL (1921-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain français. Révélé au grand public par Claude Sautet, dont le film Les Choses de la vie (1970) portait à l'écran son troisième roman, publié en 1967, Paul Guimard avait déjà remporté le grand prix de l'humour, en 1956, pour Les Faux Frères, et le prix Interallié, l'année suivante, pour Rue du Havre. Dans un style lapidaire, Paul Guimard brosse le portrait de personnages dont le destin dérape. En 1981, il est appelé auprès de François Mitterrand au ministère de la Culture, avant d'être nommé à la Haute Autorité de la communication audiovisuelle de 1982 à 1986.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  GUIMARD PAUL (1921-2004)  » est également traité dans :

GROULT BENOÎTE (1920-2016)

  • Écrit par 
  • Laurent LEMIRE
  •  • 723 mots
  •  • 1 média

Tout au long de sa vie d’écrivain, Benoîte Groult aura fait une large place aux combats en faveur du féminisme et aux engagements politiques. Née le 31 janvier 1920 à Paris, Benoîte Groult entre tardivement en littérature . Élevée dans une famille bourgeoise – sa mère est la sœur du couturier Paul Poiret –, elle épouse le journaliste Georges de Caunes en 1946 puis, en 1952, le romancier Paul Guim […] Lire la suite

Pour citer l’article

« GUIMARD PAUL - (1921-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-guimard/