CRESTON PAUL (1906-1985)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le compositeur américain Paul Creston représentait la tendance traditionnelle de la musique aux États-Unis ; mais, malgré une abondante production et une activité importante dans le monde musical américain, sa renommée a tardé à s'étendre de l'autre côté de l'Atlantique.

D'origine italienne, Paul Creston, de son vrai nom Giuseppe Guttoveggio, voit le jour à New York le 10 octobre 1906. Il étudie le piano avec Giuseppe Aldo Randegger et Gaston-Marie Déthier ainsi que l'orgue avec Pietro Yon. Mais c'est en autodidacte qu'il aborde la composition, commençant véritablement à écrire en 1932, après quelques essais d'enfance. Il tire son nom de Crespino, rôle qu'il avait joué à l'université et dont ses camarades l'avaient affublé en guise de sobriquet. Organiste dans différents cinémas, peu avant l'apparition du cinéma parlant, il est nommé titulaire de l'église St. Malachy à New York (1934-1967). Une bourse Guggenheim, obtenue en 1938, consacre ses premiers travaux de compositeur.

En 1943, il remporte le New York Music Critic's Circle Award pour sa Symphonie no 1 (1941). De 1956 à 1960, il sera président de la National Association for American Composers and Conductors, puis, entre 1960 et 1968, directeur de l'American Society of Composers, Authors and Publishers. Venu assez tardivement à l'enseignement, il est professeur au College of Music de New York (1963-1967), puis au Central Washington State College (1968-1975), où il est également compositeur « in residence ». Il se retire ensuite à San Diego (Californie), où il mourra le 24 août 1985.

L'œuvre de Creston dépasse la centaine de numéros d'opus et le situe dans la mouvance de William Schuman, malgré certains points communs avec Roger Sessions, notamment en ce qui concerne la recherche rythmique. Mais sa musique se caractérise avant tout par sa spontanéité et son sens mélodique. La musicologie américaine explique généralement cet aspect de la musique aux États-Unis par un besoin de lyrisme et de mélodie né dans les années de l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « CRESTON PAUL - (1906-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-creston/