ORQUE ou ÉPAULARD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mammifère marin de couleur noir et blanc, redoutable chasseur, représentant le plus grand et le plus impressionnant des dauphins. Répartition géographique : toutes les mers et les océans mais préfère les zones côtières froides où les proies sont abondantes. Classe : Mammifères ; ordre : Cétacés ; sous-ordre : Odontocètes ; famille : Delphinidés.

L'orque (Orcinus orca), encore appelée épaulard ou « baleine tueuse », possède un corps trapu et puissant bien qu'effilé, une tête arrondie et pourvue d'un bec non apparent et une longue nageoire dorsale pointue pouvant mesurer jusqu'à 2 mètres. Une couche de graisse uniforme sous-cutanée lui sert d'isolant thermique.

Orque

Orque

photographie

Orque ou épaulard (Orcinus orca), grand carnassier des mers. 

Crédits : JohnWarden/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

L'orque mesure entre 6 et 8 mètres et pèse de 3 à 5 tonnes suivant le sexe, le mâle étant plus lourd. Son espérance de vie est de 100 ans au maximum.

À côté de l'orque, on trouve deux espèces voisines : la fausse orque (Pseudorca crassidens), plus petite (de 4,5 à 5,5 mètres) et moins lourde (de 1 à 2 tonnes), qui vit dans tous les océans mais le plus souvent dans les eaux profondes des zones tempérées et tropicales, et l'orque naine (Feresa attenuata), minuscule par rapport aux deux autres (2 mètres, de 150 à 170 kilogrammes), sorte de réplique miniature, plus grisâtre et infiniment plus svelte, vivant dans les eaux tropicales.

Chasseur intrépide, l'orque a été surnommée « les dents de la mer ». Sa taille justifie sa réputation de grand carnassier. Très sociale, elle chasse en groupes, de cinq à trente individus, coopérant pour acculer leurs proies vers le rivage afin de les capturer dans les eaux peu profondes. Elle se nourrit de poissons, mais aussi de phoques et d'autres petits cétacés. Elle a souvent été accusée d'être à la source des échouements massifs de dauphins globicéphales en les effrayant. En fait, on trouve fréquemment de fausses orques également échouées sur les grèves et il est possible que ce soit elles qui provoquent la panique.

L'orque n'a pas de saison de reproduction définie. Mature sexuellement entre dix et quinze ans, la femelle met bas, une fois tous les trois ans, après un temps de gestation de quinze mois, un seul jeune qui sera allaité un an et suivra sa mère pendant plusieurs années.

Animal intelligent et très agile, projetant son énorme masse hors de l'eau, l'orque fait souvent l'objet d'un dressage en vue de spectacles.

—  Marie-Claude BOMSEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ORQUE ou ÉPAULARD  » est également traité dans :

CÉTACÉS

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Vincent RIDOUX
  •  • 3 281 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Classification »  : […] Les odontocètes, cétacés à dents qui ne possèdent qu'un seul évent et sont capables d'écholocation, se divisent en un certain nombre de familles dont : – Les Platanistidae , dauphins d'eau douce de l'Inde ( Platanista gangetica , ou plataniste du Gange, par exemple). Deux autres familles de dauphins de fleuve existent en Amérique et une autre en Chine. Cette dernière famille s'est probablement é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cetaces/#i_7297

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « ORQUE ou ÉPAULARD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/orque-epaulard/