BAÏUL OKSANA (1977-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Patineuse artistique ukrainienne, Oksana Baïul remporta, à l'âge de seize ans, le titre olympique lors des Jeux de Lillehammer en 1994. Surnommée le « Cygne d'Odessa », elle se voit considérée comme une des patineuses les plus gracieuses et accomplies sur le plan artistique de l'histoire de sa discipline, bien que sa carrière internationale fût extrêmement courte.

Née le 16 novembre 1977 à Dniepropetrovsk, dans l'est de l'Ukraine, alors en Union soviétique, Oksana Baïul doit surmonter nombre d'épreuves personnelles. Son père abandonne le foyer familial lorsqu'elle a deux ans à peine, et elle est élevée par sa mère et ses grands-parents. Son grand-père lui offre sa première paire de patins alors qu'elle n'est âgée que de quatre ans. Mais ses deux grands-parents sont déjà morts quand sa mère succombe à un cancer en 1991. La jeune Oksana parvient à surmonter cette tragédie grâce à l'aide de son entraîneur, Stanislav Korytek, qui la recueille quelque temps. Lorsque ce dernier part travailler au Canada, la jeune fille s'installe chez son nouvel entraîneur, Galina Zmievskaya, à Odessa. Grâce aux conseils et au soutien de cette dernière ainsi que du patineur Viktor Petrenko (médaillé d'or aux Championnats du monde et aux jeux Olympiques en 1992), Oksana Baïul commence à s'épanouir. Elle est médaillée d'argent aux Championnats d'Europe en 1993 et en 1994, devancée à chaque fois par la Française Surya Bonaly. Mais, en 1993, elle s'impose lors des Championnats du monde de Prague.

Quand débutent les compétitions de patinage des jeux Olympiques de 1994, à Lillehammer, le talent de la petite Ukrainienne se voit négligé par les médias. La controverse autour de l'Américaine Tonya Harding, qui a commandité l'agression de sa compatriote et rivale Nancy Kerrigan, capte en effet l'essentiel de leur attention. Oksana Baïul est devancée par Kerrigan après le programme court. Lors d'un entraînement, la veille du programme libre, elle heurte une patineuse allemande : sa blessure au tibia nécessite trois points de s [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Howard BASS, « BAÏUL OKSANA (1977-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oksana-baiul/