ŒUVRES (G. Henein)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après la mort de l'écrivain en 1973, Sarane Alexandrian avait signé un Georges Henein chez Seghers (1981) tandis que la revue Grandes largeurs publiait sa correspondance avec Henri Calet. Sous la direction de Pierre Vilar, l'édition des Œuvres (2006), qui rassemble un large choix de poèmes, récits, essais, articles et pamphlets, constitue désormais la source la plus fiable et la plus riche des textes de l'écrivain. Une biobibliographie très solide rappelle l'essentiel d'un parcours atypique et d'une production littéraire qu'on avait largement oubliée. Yves Bonnefoy et Berto Farhi complètent l'information par deux Préfaces complices : « Georges Henein, désormais » pour le premier et « Avant-partir » pour le second.

Né au Caire en 1914 dans un milieu aisé de diplomates et de confession copte, Georges Henein parle plusieurs langues et rédige la quasi-totalité de son œuvre en français. Sa jeunesse est marquée par la rencontre déterminante d'André Breton qui très vite le considère comme un héraut majeur du surréalisme hors de France. Animateur de plusieurs groupes ou revues au Caire, il délaisse progressivement la littérature après la guerre pour s'orienter vers le journalisme et s'installer définitivement à Paris à partir de 1962, quand Nasser l'expulse d'Égypte. Il écrit dans L'Express et diverses revues françaises, et devient le rédacteur en chef de Jeune Afrique. S'il lui est arrivé de considérer cette fonction comme alimentaire, elle correspond pourtant à ses talents d'observateur politique au cœur des échanges douloureux entre l'Occident et les pays émergents du Tiers Monde.

Cette édition des Œuvres organise le propos de façon claire en sections qui correspondent aux grands genres dans lesquels s'est illustré l'écrivain : Daniel Lançon réunit et présente l'œuvre poétique, Marc Kober analyse les récits de fiction, Pierre Vilar classe et interprète les essais, articles et pamphlets. L'œuvre d'Henein s'anime autour de lignes de force violentes et contradictoires qui fondent toute sa pensée. On y décèle une tension entre l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel P. SCHMITT, « ŒUVRES (G. Henein) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-g-henein/