NUIT DE GUY FAWKES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Célébrée le 5 novembre, la Nuit de Guy Fawkes commémore, au Royaume-Uni, l’échec de la conspiration des Poudres, en 1605.

De fervents catholiques anglais, menés par Robert Catesby, fomentèrent un complot contre le roi Jacques Ier Stuart qui les persécutait. Ils projetèrent de faire sauter le palais de Westminster lors de la séance d’ouverture du Parlement, afin de tuer le roi et les députés qui s’y trouvaient, espérant faciliter ainsi le rétablissement du catholicisme comme religion d’État en Angleterre. Leur plan échoua cependant, sur les aveux obtenus de l’un des conjurés, Guy Fawkes. Ce dernier fut arrêté la veille de l’attentat dans la cave située juste au-dessous du Parlement, où les barils de poudre avaient été entreposés pour l’attentat. Les conspirateurs furent tués alors qu’ils tentaient d’échapper à l’arrestation ou, comme Fawkes, torturés, jugés et exécutés. Le Parlement fit par la suite du 5 novembre une journée nationale d’action de grâce, célébrée dès l’année 1606.

Guy Fawkes

Guy Fawkes

photographie

Guy Fawkes (1570-1606) et des catholiques anglais projettent de faire sauter le Parlement en 1605. La conspiration des Poudres sera déjouée et les chefs exécutés en 1606. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Nuit de Guy Fawkes est toujours célébrée au Royaume-Uni et même dans certains pays du Commonwealth. Elle s’accompagne de défilés, de repas de fête, de feux de joie, et surtout de feux d’artifice. Ces derniers rappellent les barils de poudre que les conspirateurs ne purent faire exploser. La garde du Parlement procède rituellement ce jour-là à une inspection solennelle du bâtiment, à la recherche d’improbables incendiaires. Les enfants fabriquent pour l’occasion des pantins de paille à l'effigie de Guy Fawkes. Durant les quelques jours qui précèdent les festivités, ils les promènent dans les rues pour récolter quelques pièces en chantant des comptines populaires. Les pantins sont ensuite brûlés dans un grand feu de joie. Ils sont parfois aujourd’hui à l’effigie de personnages politiques contemporains.

La ville anglaise de Lewes, dans le Sussex, célèbre la Nuit de Guy Fawkes d’une manière toute particulière. Elle comptait encore au début du xxie siècle sept sociétés chargées d’organiser les feux de joie, dont les membres se transmettent la charge en famille, de génération en génération.

Dans la mémoire collective britannique, il est cependant resté de cet événement une vision utopique persistante, peut-être un germe d’antiparlementarisme, où se mêlent désir secret d’anarchie et jubilation révolutionnaire de « tout faire sauter », comme l’illustrent ces films populaires que sont If (1968) et V pour Vendetta (2006).

—  Universalis

Pour citer l’article

« NUIT DE GUY FAWKES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuit-de-guy-fawkes/