ANELKA NICOLAS (1979- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Footballeur français né le 14 mars 1979 au Chesnay (Yvelines).

Nicolas Anelka passe son enfance à Trappes (Yvelines), puis intègre en 1993 l’Institut national du football de Clairefontaine. Avant-centre ou attaquant de soutien, il évolue au Paris-Saint-Germain (P.S.G.) de 1994 à 1997. En 1997, le P.S.G. le cède à Arsenal pour 5 millions de francs (environ 0,75 million d'euros). Sous le maillot des « Gunners », il s'épanouit : il devient champion d'Angleterre et remporte la Coupe d’Angleterre en 1998. Le 22 avril 1998, il connaît sa première sélection internationale face à la Suède. Aimé Jacquet le retient parmi les vingt-huit joueurs susceptibles de disputer la Coupe du monde, mais, lorsque que le sélectionneur communique la liste des vingt-deux élus, son nom n'y figure pas. Une cruelle déception.

Le 10 février 1999, il inscrit à Wembley les deux buts de la victoire de l'équipe de France sur l'Angleterre (2-0), dans ce qui demeurera longtemps un match de référence. En juin 1999, Arsenal cède Nicolas Anelka, « l'enfant de Trappes », au Real Madrid pour la somme colossale de 33,5 millions d'euros. Boudé par ses coéquipiers, mal dans sa peau, Nicolas Anelka échoue à s'imposer sous le maillot madrilène, même s'il remporte la Ligue des champions, inscrivant notamment deux buts importants en demi-finale face au Bayern Munich. Roger Lemerre le retient néanmoins pour disputer l'Euro 2000, et Nicolas Anelka participe à la victoire des Bleus. Retour aux sources : Nicolas Anelka quitte le Real Madrid pour le Paris-Saint-Germain, le montant du transfert s'élevant une nouvelle fois à 33,5 millions d'euros. Mais l'entraîneur du P.S.G., Luis Fernandez, ne lui accorde qu'une confiance mesurée, et son manque d'efficacité lui est reproché. Au début de 2002, il est prêté à Liverpool. Roger Lemerre ne le retient pas parmi les vingt-trois joueurs appelés à disputer la Coupe du monde, lui préférant Djibril Cissé. De 2002 à 2005, Nicolas Anelka joue au sein du club anglais de Manchester City. En 2005, il signe avec le club turc de Fenerbahçe et est champion de Turquie. En fin d'année, il est rappelé en équipe de France. Néanmoins, il n'est pas retenu par Raymond Domenech dans la liste des vingt-trois joueurs appelés à disputer la Coupe du monde 2006 en Allemagne. Pour la saison 2006-2007, il signe à Bolton, retrouvant le Championnat d’Angleterre afin de donner une nouvelle impulsion à sa carrière. Ses performances lui valent de se voir de nouveau appelé régulièrement en équipe de France, et il prend une part non négligeable à la qualification des Bleus pour l'Euro 2008. En janvier 2008, il rejoint le club de Chelsea, le montant du transfert s'élevant à quelque 19 millions d'euros. En 2009, Nicolas Anelka réussit une jolie performance avec Chelsea : il termine meilleur buteur de la Premier League. En 2010, il remporte le Championnat et la Coupe d’Angleterre avec Chelsea. Raymond Domenech, le sélectionneur de l’équipe de France, le retient pour disputer la Coupe du monde en Afrique du Sud. L’équipe de France sombre durant cette compétition. Quant à Nicolas Anelka, il se trouve au centre d’une polémique. Son comportement lui vaut une suspension de dix-huit matchs internationaux infligée par la Fédération française de football, ce qui marque la fin de sa carrière internationale.

Au début de 2012, Nicolas Anelka s’engage avec le club de Shanghai Shenhua, en Chine, pour un salaire annuel de 12,2 millions d’euros, selon France Football. Au début de 2013, il signe à la Juventus Turin, avant de retourner en Angleterre, pour évoluer au sein de l’équipe de West Bromwich. Son contrat est résilié en mars 2014 pour un geste déplacé. Anelka rejoint alors le club indien du Mumbai City FC.

Nicolas Anelka a disputé soixante-neuf matchs sous le maillot de l’équipe de France, inscrivant quatorze buts.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ANELKA NICOLAS (1979- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-anelka/