MITFORD NANCY (1904-1973)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romancière et biographe, née à Londres, Nancy Mitford, fille du second baron Redesdale, dont le père était cousin de A. C. Swinburne, reçut une éducation privée ; son mariage en 1933 avec Peter Rodd, frère du second baron Rennell, fut dissous en 1958 ; pendant la Seconde Guerre mondiale, elle dirigea une librairie. La France était devenue son domicile permanent, elle habitait à Versailles, depuis 1945.

Dans le domaine français, sa curiosité va, comme traductrice, de La Princesse de Clèves (1951) à La Petite Hutte (1950), comme biographe, de Madame de Pompadour (1954, éd. rév. 1968) à Voltaire in Love (1957) et The Sun King : Louis XIV at Versailles (1966). Dès ses quatre premiers romans (Highland Fling, 1931 ; Christmas Pudding, 1932 ; Wigs on the Green, 1935 ; Pigeon Pie, 1940) elle manifeste son goût pour un réalisme très personnel puisque fondé sur l'observation de ses proches. Les sympathies politiques variées de la famille Mitford fournirent un piment aux romans d'après 1945, particulièrement au plus célèbre The Pursuit of Love (1945), le romantisme des aventures y est sans cesse contredit par un humour et un cynisme qui font aussi l'originalité des comédies de mœurs que sont Love in a Cold Climat (1949), The Blessing (1951) et Don't Tell Alfred (1960). Dans The Blessing, justement dédié à Evelyn Waugh, Nancy Mitford oppose une satire mordante, dirigée contre le snobisme anglais, à une évocation nostalgique, lors de la Libération de 1945, d'une certaine France aristocratique, dégagée de préjugés ; la « distance » qu'elle établit ainsi vis-à-vis de son pays et de sa classe d'origine se retrouve dans le livre très curieux auquel elle apporta, à côté d'Evelyn Waugh précisément, la collaboration la plus pénétrante et la plus spirituelle : Noblesse Oblige. An Enquiry into the Identifiable Characteristics of the English Aristocracy (1956). Sans être un écrivain de premier plan, Nancy Mitford s'est conquis, par sa personnalité très attachante et la vivacité de son écriture, une place fort originale dans les lettres contemporaines.

—  Luce BONNEROT

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Luce BONNEROT, « MITFORD NANCY - (1904-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/nancy-mitford/