NAISSANCE DE LA TÉLÉVISION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En mars 1925, à la Royal Institution de Londres, l'Écossais John Logie Baird (1888-1946) fait la première démonstration publique d'un système de télévision permettant la transmission à distance d'images animées d'une définition de 30 lignes. L'exploration de l'image à émettre ainsi que sa restitution à l'arrivée sont effectuées par un système mécanique (breveté par l'Allemand Paul Nipkow en 1883) utilisant de chaque côté un disque tournant percé d'une série de trous disposés le long d'une spirale. La même année, en juin, l'Américain Charles Francis Jenkins fait également une démonstration d'un système de télévision. Pour l'exploration et la restitution des images, il utilise un système à miroirs tournants qui lui assure une définition de 45 lignes par image.

John Logie Baird

John Logie Baird

photographie

John Logie Baird (1888-1946), ingénieur et physicien britannique, un des pionniers de la télévision. Son procédé mécanique, mis au point en 1925, est fondé sur le disque Nipkow pour l'exploration (comme ici) et la restitution d'images. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La télévision mécanique suscitera l'intérêt des chercheurs et inventeurs durant une dizaine d'années dans de nombreux pays. Des émissions expérimentales ont lieu en 1928 aux États-Unis. En Grande-Bretagne, la B.B.C. réalise, à partir de 1929, des émissions régulières avec un système de Baird amélioré (image de 240 lignes). Mais le nombre de récepteurs ne dépassera pas le millier. La télévision mécanique révèle en effet bien rapidement ses limites : le nombre d'images à transmettre par seconde ainsi que leur définition pour un confort de vision acceptable nécessitent des dispositifs plus rapides. Parallèlement, d'autres chercheurs (dont Vladimir Zworykin) explorent des solutions entièrement électroniques, mettant en œuvre des tubes cathodiques, qui triompheront à partir de la fin des années 1930. Ainsi, la B.B.C. abandonnera, en 1936, le système de Baird au profit d'un système électronique à 405 lignes et 25 images par seconde de bien meilleure qualité.

—  René WALLSTEIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

René WALLSTEIN, « NAISSANCE DE LA TÉLÉVISION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-de-la-television/