MALONE MOSES (1955- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le basketteur américain Moses Malone fut l'un des meilleurs pivots de la National Basketball Association (N.B.A.) dans les années 1980. Efficace au rebond comme au tir, il remporta le Championnat de la N.B.A. en 1983 avec les Philadelphia 76ers.

Né le 23 mars 1955 à Petersburg, en Virginie, Moses Eugene Malone est la star de l'équipe de basket-ball de son lycée, laquelle remporte cinquante victoires consécutives. À la fin de ses études secondaires, il est courtisé par de nombreuses universités, notamment celle du Maryland, qui souhaitent s'assurer les services de ce grand espoir du basket-ball dans l'optique du Championnat de la National Collegiate Athletic Association (N.C.A.A.).

Mais le jeune homme fait un autre choix : il décide de ne pas effectuer d'études supérieures et d'intégrer tout de suite une équipe professionnelle. Il signe en 1974 avec les Utah Stars pour évoluer au sein de l'American Basketball Association (A.B.A.), devenant ainsi le premier basketteur à jouer dans une équipe professionnelle dès la fin de sa scolarité au lycée. Lorsque l'A.B.A. disparaît en 1976, il rejoint la N.B.A. et signe un contrat avec les Buffalo Braves ; très tôt dans la saison 1976-1977 (après seulement 2 matchs), cette « franchise » le cède aux Houston Rockets.

Rapide, puissant et volontaire, Moses Malone (2,08 m) est un basketteur complet. Il est à la fois un redoutable rebondeur et un tireur efficace, que ce soit dans le jeu ou aux lancers francs. Toutes ces qualités lui valent d'être élu most valuable player (M.V.P., meilleur joueur) de la N.B.A. en 1979 et en 1982. À la fin de la saison 1981-1982, Malone rejoint les Philadelphia 76ers. Au sein de cette équipe, il évolue notamment avec Julius Erving. Cette association brille immédiatement : les Philadelphia 76ers remportent le Championnat de la N.B.A. en 1982-1983, saison au terme de laquelle Malone est une nouvelle fois élu M.V.P.

Au cours de sa carrière, Malone évolue avec huit franchises de la N.B.A., dont les Washington Bullets et les Atlanta Hawks. Durant les dix-huit années qu'il passe au sein de N.B.A., il bat le record du nombre de lancers francs réussis (8 531 ; record battu depuis lors par son homonyme, Karl Malone) et de rebonds offensifs pris (6 731). Il met un terme à sa carrière sportive en 1994, après avoir inscrit un total de 27 409 points et pris 16 212 rebonds (offensifs et défensifs), deux statistiques qui font de lui un des dix meilleurs joueurs de l'histoire de la N.B.A.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« MALONE MOSES (1955- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/moses-malone/