KALECKI MODÈLE DE

Économiste polonais de formation keynésienne, Michael Kalecki (mort en 1970) fait partie, avec l'Anglais Nicolas Kaldor, de cette génération d'auteurs postkeynésiens qui ont centré leur réflexion sur l'idée que la variable causale dans les fluctuations économiques est l'investissement. Le modèle de variation cyclique élaboré par Kalecki considère la demande d'investissement comme le principal élément agissant du cycle. En comparant la décision d'investir et le niveau de l'investissement idéal, c'est-à-dire nécessaire pour maintenir constante la capacité d'équipement, Kalecki déduit qu'il y a expansion lorsque la décision d'investir est supérieure à l'optimum supposé, et récession dans l'hypothèse inverse. Cette explication a le mérite de faire comprendre l'amplitude des fluctuations et leur périodicité. Elle présente toutefois une faiblesse, car elle ignore la notion d'épargne qui détermine en partie les possibilités de financement (en cela Kalecki est un keynésien très orthodoxe). De plus, son analyse est globale ; elle déforme de ce fait la réalité industrielle, car elle ne prend pas en compte les différenciations sectorielles, qui peuvent être très importantes au niveau de l'équipement et donc de l'investissement.

—  Alain-Pierre RODET

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Alain-Pierre RODET, « KALECKI MODÈLE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/modele-de-kalecki/