BARCELÓ MIQUEL (1957-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le peintre Miquel Barceló est né à Felanitx, dans l'île de Majorque, en 1957. Cet artiste a présenté un premier bilan de ses travaux dans la capitale catalane (Barceló, Barcelona) en 1987, préludant à un tournant dans son œuvre : l'année suivante, il découvrait l'Afrique.

Comme Cervantès, Barceló est voyageur, polyglotte, farceur, influencé par l'Arabie, obsédé par le corps et ses meurtrissures, épique et intimiste, bref, il joue très sérieusement avec les formes de la mort. Son œuvre, déjà vaste, métissée d'emprunts tacites et d'empreintes tactiles, peut se résumer en deux toiles : Gran Animal Europeu (1991) et Memorial Soup (1987). La première œuvre est un buffle africain ou un taureau sévillan dont la peau éventrée laisse surgir un buisson furieux de couleurs mixtes, la seconde une peinture aux silhouettes quasi rupestres, qui laisse affleurer le grain de la matière, l'instabilité des éléments, une luminosité incertaine.

En fait, ces deux pôles de son œuvre, formes de la culture et culture des formes organiques (Chou, citrons coupés, 1996), sont déjà présents dans ses années d'apprentissage. Impressionné par l'art brut mais peu décidé à verser dans l'informel, il expose dès 1975 ses dessins de mollusques et d'insectes à Majorque. Malgré une tentative, qui rappelle celle de Piero Manzoni, d'enfermer dans deux cent vingt-cinq boîtes des matières en décomposition, Barceló n'est pas un artiste à concepts prémédités. En 1979, il interroge la matière même de la peinture avec des sujets monochromes. La toile étant posée sur le sol, il joue de son dessèchement, des crevasses qui se forment, des caillots et des engelures de surface, prélude technique (mais déjà intuition d'un sol « saharien ») pour la réapparition de l'image qui s'incarnera dans la série des Bibliothèques, Grande Galerie du Louvre, Ateliers, que Barceló appelle son époque « musée ».

Les galeristes Lucio Amelio à Naples, Yvon Lambert à Paris et Bruno Bischofberger à Zurich présentent Barceló ; Jean-Louis F [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Maxime PRODROMIDÈS, « BARCELÓ MIQUEL (1957-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/miquel-barcelo/