WALTERS MINETTE (1949- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La romancière britannique Minette Caroline Mary Jebb est née le 26 septembre 1949 à Bishop's Stortford (Hertfordshire). Un an après la mort de son père, et alors qu'elle est âgée de douze ans, elle quitte mère et frères pour devenir pensionnaire à la Godolphin School de Salisbury. Avant d'entrer à l'université de Durham, elle part vivre et travailler pendant un an dans un kibboutz en Israël. De retour au Royaume-Uni, elle obtient une licence de français après trois années d'université. Elle entre ensuite dans le groupe de presse IPC Magazines, où on lui confie la charge d'un journal féminin, Woman's Weekly Library. Elle corrige les nouvelles qui seront éditées et bientôt propose ses propres textes. Puis, sept années passent sans que son nom apparaisse au bas d'une nouvelle. Entre-temps, Minette a épousé Alec Walters (1978), mis au monde deux garçons – Roland (1979) et Philip (1982) – et décidé de stopper toute activité professionnelle pour s'occuper de leur éducation.

C'est en 1987, à partir du moment où ses deux fils fréquentent l'école à temps plein, que Minette Walters entame la rédaction de son premier roman, Chambre froide (The Ice House, 1992), qui sera publié cinq ans plus tard. Trois femmes habitent un manoir à l'écart du village où les mauvaises langues les accusent de sorcellerie et de lesbianisme. Les trois amies ne s'en formalisent guère jusqu'à ce qu'un cadavre non identifié soit découvert dans l'ancienne chambre froide du manoir, ranimant des souvenirs douloureux et exacerbant les frustrations qui rongent certains villageois. Primé par la Crime Writers Association, Chambre froide rassemble les traits caractéristiques du roman d'énigme : lieux clos, fausses pistes et multiples suspects. Minette Walters enrichit le genre en explorant des thèmes encore rarement évoqués à l'époque, comme l'inceste. Cette singularité se confirme dans son deuxième roman, Cuisine sanglante (The Sculptress, 1993). Il y a cinq ans, Olive Martin a été condamnée à la prison à vie pour le meurtre de sa mère et de sa sœur. Chargée de rédiger un ouvrage sur ce crime, l'écrivain Ros [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  WALTERS MINETTE (1949- )  » est également traité dans :

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 578 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le roman policier britannique »  : […] L'origine du genre au Royaume-Uni reste en débat ; les uns citent Les Aventures de Caleb Williams (1794) de William Godwin, d'autres les Penny Dreadful (sortes de Dime Novel à l'anglaise). Plus plausibles, les récits d'aventure de Wilkie Collins, petits chefs-d'œuvre de suspense ( La Dames en blanc, 1860 ; La Pierre de Lune , 1868) dans lequel apparaît le sergent Cuff, un policier de Scotl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-policier/#i_48727

Pour citer l’article

Claude MESPLÈDE, « WALTERS MINETTE (1949- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/minette-walters/