KWAN MICHELLE (1980-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Patineuse artistique américaine d'origine asiatique, Michelle Kwan remporta de très nombreuses compétitions et médailles – seul manque à son palmarès le titre olympique. Conjuguant talent artistique et élégance avec prouesses athlétiques, elle gagna notamment neuf fois le Championnat de États-Unis et cinq fois le Championnat du monde.

Née le 7 juillet 1980 à Torrance (Californie), Michelle Kwan (de son vrai nom Kwan Shan Wing) débute le patinage dès l'âge de cinq ans et remporte sa première compétition deux ans plus tard. En 1994, elle est sélectionnée comme remplaçante dans l'équipe olympique américaine ; l'année suivante, elle termine quatrième des Championnats du monde. En 1996, cette jeune fille affiche une maturité nouvelle et obtient ses premiers titres : elle est championne des États-Unis et championne du monde.

Après une poussée de croissance qui la fait grandir (1,58 m) et prendre du poids, Michelle Kwan se classe deuxième, derrière la toute jeune Tara Lipinski (quatorze ans et demi), aux Championnats des États-Unis et aux Championnats du monde en 1997. L'année suivante, elle bat sa rivale aux Championnats des États-Unis et se présente en favorite pour ses premiers jeux Olympiques, à Nagano. Sa compatriote Tara Lipinski enlève cependant la victoire de justesse, et Michelle Kwan doit se contenter de la médaille d'argent. Championne du monde en 2000 et en 2001, elle connaît une nouvelle déception olympique en 2002 à Salt Lake City : elle n'obtient que la médaille de bronze, devancée par sa jeune compatriote Sarah Hughes (dix-sept ans) et la Russe Irina Slutskaya.

En 2003, elle obtient son cinquième titre de championne du monde ; en 2005, elle est couronnée championne des États-Unis pour la neuvième fois, égalant le record établi par Maribel Vinson en 1937. Quelques mois plus tard, elle ne se classe que quatrième aux Championnats du monde, interrompant une impressionnante série – depuis 1996, elle était toujours montée sur le podium, neuf fois donc, lors de cette compétition.

Michelle Kwan ne renonce pas à ses ambitions olympiques et parvient à se qualifier dans l'équipe américaine pour les Jeux de Turin en 2006. Malheureusement, elle se blesse lors de la première séance d'entraînement et est contrainte de déclarer forfait. Cet ultime incident marque la fin de sa carrière sportive.

Nommée émissaire de la diplomatie publique par le département d'État américain en novembre 2006, Michelle Kwan poursuit ses études à l'université de Denver, dont elle est diplômée en 2009.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« KWAN MICHELLE (1980-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michelle-kwan/