OSTERMEYER MICHELINE (1922-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Par ailleurs pianiste virtuose (elle a obtenu son diplôme du Conservatoire de Paris quelques mois avant les jeux Olympiques de Londres), l'athlète française Micheline Ostermeyer, née le 23 décembre 1922, crée la surprise lors des premiers jeux Olympiques de l'après-guerre, à Londres, en 1948. Malgré des performances modestes (41,92 m au disque, alors que le record du monde de la Soviétique Nina Dumbadze se situe à 53,25 m ; 13,75 m au poids, une autre Soviétique, Tatiana Sevriukova, a lancé à 14,59 m), elle remporte les deux médailles d'or. Elle obtient aussi la médaille de bronze du saut en hauteur (1,61 m). Elle fut également médaillée de bronze du lancer du poids lors des Championnats d'Europe en 1946 (12,84 m) et sur 80 mètres haies en 1950 (11,7 s).

Après les Championnats d’Europe de 1950, elle cesse toute compétition afin de se consacrer à sa carrière de pianiste de concert, sa vraie passion. Micheline Ostermeyer s'éteint le 17 octobre 2001. Elle demeure la seule Française à avoir obtenu trois médailles en athlétisme lors de la même édition des jeux Olympiques.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « OSTERMEYER MICHELINE - (1922-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/micheline-ostermeyer/