RICHARD MAURICE (1921-2000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Hockeyeur canadien, Maurice Richard galvanisait le public par ses prestations sur la glace. Star de la National Hockey League (N.H.L.) dans les années 1940-1950, cet ailier droit gaucher fut l'élément moteur de la franchise des Canadiens de Montréal, avec laquelle il remporta huit fois la Coupe Stanley. Premier hockeyeur à inscrire 500 buts en N.H.L., sa vitesse de patinage était impressionnante et son tir en revers d'une grande précision. Son exceptionnelle carrière (18 saisons en N.H.L. au sein des Canadiens de Montréal) a fait de Maurice Richard l'un des héros du Canada français. Pour tenter de le stopper, les meilleurs joueurs des équipes adverses n'hésitaient pas à employer tous les moyens, licites ou non, pour le ralentir ou le faire trébucher. Répliquant à chaque agression, il devint bientôt réputé pour son caractère emporté. Une anecdote dit bien la popularité de Maurice Richard auprès des Canadiens français : en 1955, il fut suspendu pour avoir frappé accidentellement un juge de ligne lors d’une bagarre avec un adversaire. Les fans de Montréal, outrés et considérant qu'il s'agissait d'une manœuvre politico-sportive du président anglophone de la N.H.L. Clarence Campbell, manifestèrent leur colère, qui se transforma en émeute. Le saccage ne prit fin qu'après que Maurice Richard eut lancé un appel au calme le lendemain !

Maurice Richard, fils d'un hockeyeur semi-professionnel, est né le 4 août 1921 à Montréal. Dès 1942, il intègre la franchise des Canadiens de Montréal ; la saison suivante (1943-1944), il inscrit 32 buts et conduit déjà son équipe à la victoire dans la Coupe Stanley. Durant sa troisième saison, il inscrit 50 buts en 50 matchs. Améliorer ce record deviendra au fil des ans un défi pour toutes les stars de la N.H.L. ; en définitive, il ne sera battu qu'à l'issue de la saison 1981-1982, par Wayne Gretzky. Maurice Richard sera le meilleur buteur de la N.H.L. à cinq reprises. En 1946, il remporte de nouveau la Coupe Stanley. En 1947, il reçoit le trophée Hart du M.V.P. (meilleur joueur) de la N.H.L. Avec les Canadiens de Montréal, Maurice Richard remporte encore la Coupe Stanley en 1953.

En 1956 commence une incroyable série. Maurice Richard et son frère Henri Richard font partie, avec de multiples joueurs hors norme (le gardien de but Jacques Plante, Jean Béliveau, Doug Harvey, Bernard Geoffrion...), de l'équipe des Canadiens de Montréal qui enlève cinq fois consécutivement la Coupe Stanley (1956-1960).

À l'issue de ce quintuple triomphe, Maurice Richard met un terme à sa carrière de joueur. Il a inscrit 544 buts et marqué 965 points (buts plus « assistances » [passes décisives]) en 978 matchs durant la saison régulière, ajoutant à ce tableau 82 buts et 44 assistances dans 133 matchs de play-off.

Maurice Richard s'éteint le 27 mai 2000, à Montréal. Plusieurs personnalités politiques, dont le Premier ministre canadien Jean Chrétien et l'ancien Premier ministre Brian Mulroney, se joignent à la foule qui se masse dans la cathédrale Notre-Dame de la ville lors de ses funérailles, diffusées en direct sur les chaînes de télévision nationales. Maurice Richard avait été admis dans le Hockey Hall of Fame de Toronto dès 1961, un an après la fin de sa carrière. En 1998-1999, les Canadiens de Montréal avaient créé en son honneur le trophée Maurice-Richard, destiné à récompenser le meilleur buteur de la N.H.L. lors de la saison régulière.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Les derniers événements

9 juillet 2019 France. Relaxe générale dans l'affaire de l'arbitrage opposant Bernard Tapie au Crédit lyonnais.

Maurice Lantourne, Stéphane Richard, alors directeur de cabinet de la ministre de l’Économie Christine Lagarde, l’ancien magistrat Pierre Estoup, membre du tribunal d’arbitrage, et les dirigeants du CDR Jean-François Rocchi et Bernard Scemama, étaient poursuivis pour escroquerie, détournement de fonds publics ou complicité de ces délits. En décembre […] Lire la suite

18 décembre 2017 France. Renvoi de Bernard Tapie devant le tribunal correctionnel.

Maurice Lantourne, de l’ancien directeur de cabinet au ministère de l’Économie Stéphane Richard, de l’un des trois juges-arbitres, Pierre Estoup, et des anciens dirigeants de deux entités chargées de gérer les dettes du Crédit lyonnais, Jean-François Rocchi et Bernard Scemama. Le volet civil de l’affaire s’était conclu en mai avec l’arrêt de la Cour […] Lire la suite

12-28 juin 2013 France. Mise en examen de Bernard Tapie dans le dossier Adidas

Richard est le P.-D.G. et dans lequel l'État est représenté, maintient sa confiance à son dirigeant. Le 27, le C.D.R. dépose auprès de la cour d'appel de Paris un recours en révision de la sentence arbitrale favorable à Bernard Tapie. Le 28, Bernard Tapie et son avocat Maurice Lantourne sont à leur tour mis en examen pour « escroquerie en bande organisée […] Lire la suite

Pour citer l’article

« RICHARD MAURICE - (1921-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-richard/