BARKER MARY ANNE (1831-1911)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'écrivain Mary Anne Barker est surtout connue pour l'ouvrage Station Life in New Zealand (1870), récit vivant de la vie coloniale en Nouvelle-Zélande.

Née en 1831 à Spanish Town, en Jamaïque, Mary Anne Stewart est éduquée en Angleterre. À l'âge de vingt et un ans, elle épouse George R. Barker, alors capitaine de l'artillerie royale. Celui-ci est anobli en 1860 pour ses services, mais meurt peu après. En juin 1865, lady Barker se remarie à Frederick Napier Broome, un Anglais qui a émigré en Nouvelle-Zélande sept ans plus tôt. Laissant derrière elle les deux enfants qu'elle a eu de ses premières noces, Mary Anne Broome embarque pour cette contrée lointaine. Après trois années de « bonheur suprême », le couple vend son élevage de moutons et rentre en Angleterre. Mary Anne Barker publie alors Station Life ; véritable succès de librairie, l'ouvrage est traduit en français (sous les titres Une femme du monde à la Nouvelle-Zélande et La Vie d'un colon à la Nouvelle-Zélande) ainsi qu'en allemand. Il sera suivi par dix autres opus écrits à Londres, parmi lesquels figure A Christmas Cake in Four Quarters (1872), relatant la Noël à North Canterbury (dans l'île du Sud, en Nouvelle-Zélande).

En 1875, Mary Anne Barker rejoint son époux, qui a été nommé secrétaire colonial du Natal, en Afrique du Sud. Elle écrit alors Life in South Africa (1877, réédité sous le titre A Year's Housekeeping in South Africa et paru en France sous celui d'Une femme du monde au pays des Zoulous). Elle l'accompagne par la suite à l'île Maurice, en Australie-Occidentale, à la Barbade et à Trinidad, tout en continuant de relater ses expériences dans des livres. Broome est fait chevalier en 1884, et Mary Anne Barker publie le dernier de ses vingt-deux ouvrages, Colonial Memories (1904), sous le nom de lady Broome. Elle s'éteint sept ans plus tard, le 6 mars 1911, à Londres.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BARKER MARY ANNE - (1831-1911) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mary-anne-barker/