CASTELNUOVO-TEDESCO MARIO (1895-1968)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur de style néo-romantique. D'origine italienne, Mario Castelnuovo-Tedesco se fixa aux États-Unis en 1939, à la suite de la politique antisémite de Mussolini. Il travailla sous la direction de E. Del Valle pour le piano et de I. Pizzetti pour la composition. Il enseigna au conservatoire de Los Angeles et fut un compositeur fécond. Il écrivit notamment deux concertos pour piano, trois pour violon (le deuxième, Les Prophètes, date de 1939), un pour violoncelle et un pour guitare. Ses œuvres pour orchestre comprennent entre autres douze ouvertures pour des pièces de Shakespeare, dont il mit en musique vingt-sept sonnets et des poèmes. Parmi ses opéras, citons La Mandragora (1926), Bacco in Toscana (1931), Aucassin et Nicolette (1938-1952), Le Marchand de Venise (1956-1961) et Tout est bien qui finit bien (1957). Ses nombreuses pièces pour piano sont conçues souvent comme des poèmes symphoniques en miniature. Ses lieder conservent les qualités mélodiques de l'école italienne et sont empreints de lyrisme parfois un peu facile. Il aime l'harmonie élégante et somptueuse. Il écrivit aussi de la musique de cinéma, notamment celle du film de René Clair Dix Petits Indiens (And Then There Were None, 1945).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« CASTELNUOVO-TEDESCO MARIO - (1895-1968) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-castelnuovo-tedesco/