SCHELL MARIA (1926-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Actrice autrichienne. De son vrai nom Margerete Schell-Noë, Maria Schell fuit à douze ans l'Anschluss et s'installe en Suisse avec sa famille. La précoce comédienne tourne dans des films suisses, avant de regagner l'Autriche en 1949. En 1954, elle remporte le prix d'interprétation à Cannes, pour sa prestation dans Le Dernier Pont d'Helmut Käutner. Après Gervaise de René Clément (1956), Nuits blanches de Luchino Visconti (1956) et Une vie d'Alexandre Astruc (1956), Hollywood l'appelle pour jouer dans Les Frères Karamazov de Richard Brooks (1958) et La Ruée vers l'Ouest d'Anthony Mann (1960). La carrière de Maria Schell connaît ensuite un cours inégal : si Le Diable par la queue de Philippe Broca (1967) est une réussite, les prestations qui suivent sont moins mémorables (Dossier Odessa de Ronald Neame, Folies bourgeoises de Claude Chabrol, La Passante du Sans-Souci de Jacques Rouffio).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  SCHELL MARIA (1926-2005)  » est également traité dans :

SCHELL MAXIMILIAN (1930-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 353 mots

La carrière de l’acteur et réalisateur autrichien Maximilian Schell fut étroitement associée au drame judiciaire Jugement à Nuremberg, dont l’action se situe dans l’immédiat après-guerre. Il créa le rôle de l’avocat Hans Rolfe, défendant avec éloquence des criminels de guerre nazis, dans la production originale de la pièce (1959) pour la série tél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilian-schell/#i_44701

Pour citer l’article

« SCHELL MARIA - (1926-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maria-schell/