SCHELL MAXIMILIAN (1930-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La carrière de l’acteur et réalisateur autrichien Maximilian Schell fut étroitement associée au drame judiciaire Jugement à Nuremberg, dont l’action se situe dans l’immédiat après-guerre. Il créa le rôle de l’avocat Hans Rolfe, défendant avec éloquence des criminels de guerre nazis, dans la production originale de la pièce (1959) pour la série télévisée Playhouse 90 et remporta l’oscar du meilleur acteur pour sa recréation de ce rôle dans le film de Stanley Kramer (1961) ; il interpréta ultérieurement le rôle du principal accusé, Ernst Janning, sur une scène de Broadway.

Maximilian Schell naît à Vienne le 8 décembre 1930. Sa famille, opposée au nazisme, s’exile à Zurich après l’Anschluss qui voit l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne en 1938. Il accomplit son service militaire en Suisse (1948-1949). Il fait ensuite ses débuts d’acteur dans des films d’Allemagne de l’Ouest et au théâtre, avant de suivre sa sœur aînée, l’actrice Maria Schell, à Hollywood, où il décroche un rôle d’officier allemand dans Le Bal des maudits, d’Edward Dmytryk (1958). Il interprète un des rôles principaux de Topkapi, de Jules Dassin (1964). En dépit de sa beauté sauvage, il préfère aux premiers rôles les personnages plus complexes, dont beaucoup renvoient à la période nazie et à ses suites. Il est ainsi nommé aux oscars du meilleur acteur pour The Man in the Glass Booth (1975) et pour Julia, de Fred Zinnemann (1977). Il est également nommé aux Emmy Awards en 1992, pour son interprétation d’un survivant de l’Holocauste dans le téléfilm Miss Rose White, et en 1993 pour celle de Lénine dans Stalin. Mentionnons en outre sa brillante prestation dans Little Odessa, de James Gray (1994). Par ailleurs, il écrit, produit et dirige plusieurs films, en particulier des documentaires sur l’actrice allemande Marlene Dietrich (1984) et sur sa sœur, l’actrice Maria Schell (2002). Il meurt le 1er février 2014 à Innsbruck.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SCHELL MAXIMILIAN - (1930-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilian-schell/