MARÉE NOIRE DANS LE GOLFE DU MEXIQUE, en bref

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 20 avril 2010, la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon, exploitée par la société B. P., explose puis prend feu. La plate-forme est située à environ 8 kilomètres au large des côtes de la Louisiane, dans le golfe du Mexique. Elle sombre deux jours plus tard. Le pétrole s'écoule alors librement en mer, à partir de la tête du puits, à 1 500 mètres de profondeur. Après une période pendant laquelle on minimise l'ampleur des rejets, il faut admettre que de 6 000 à 8 000 tonnes de pétrole sont rejetées chaque jour.

La marée noire s'aggrave de jour en jour, et devient une catastrophe régionale puis nationale. La fuite, plusieurs fois ralentie par différentes interventions sur la tête de puits, ne sera définitivement stoppée que plusieurs mois plus tard (précisément le 19 septembre 2010), par injection de béton et de boues dans le puits. Environ 800 000 tonnes de pétrole ont été déversées dans une zone caractérisée par un écosystème côtier fragile et une économie locale dépendant largement des produits de la mer. On ne connaîtra l'impact réel de cette marée noire (et des substances utilisées pour disperser le pétrole) que dans plusieurs années.

—  Gabriel GACHELIN

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « MARÉE NOIRE DANS LE GOLFE DU MEXIQUE, en bref », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maree-noire-dans-le-golfe-du-mexique-en-bref/