MACHADO MANUEL (1874-1947)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète espagnol dont l'œuvre recueille des courants divers, venus du modernisme, du Parnasse et du symbolisme français, surtout de Verlaine, et enfin du folklore andalou dont il est profondément imprégné. Séville, Paris, c'est entre ces deux pôles que Manuel Machado se situe lui-même. « Un Théophile Gautier du modernisme espagnol », dit de lui un critique. Lui-même se définissait comme « à moitié gitan, à moitié parisien ». L'œuvre, inégale, indolente, cédant souvent à la facilité, contient pourtant des passages d'un lyrisme très pur, de fines interprétations de motifs populaires andalous et de beaux poèmes inspirés par la peinture et des tableaux célèbres. Ses principaux thèmes sont la bohème, l'amour sensuel, l'Andalousie, l'histoire nationale ; il utilise avec bonheur des formes strophiques empruntées au cante hondo : coplas, soleares, seguidillas, polos y cañas... Outre un livre de critique littéraire, Un año de teatro (1938), Machado écrivit, avec son frère Antonio, des pièces de théâtre représentées avec succès en leur temps (Desdichas de la fortuna o Julianillo Valcárcel, 1926 ; Juan de Mañara, 1927 ; La Lola se va a los puertos, 1930).

—  Bernard SESÉ

Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

Classification


Autres références

«  MACHADO MANUEL (1874-1947)  » est également traité dans :

MACHADO ANTONIO (1875-1939)

  • Écrit par 
  • Cesare SEGRE
  •  • 2 319 mots

Dans le chapitre « L'heure de la philosophie »  : […] et de nouvelles activités. L'amour pour Guiomar (Pilar Valderrama) qui lui inspire de rares mais très belles poésies, la collaboration théâtrale avec son frère Manuel, aussi bien pour arranger des drames de Lope et de Calderón que pour composer des comédies et des drames originaux (Desdichas de la fortuna, 1926 ; Juan de Mañara, 1926 ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-machado/#i_14343

Pour citer l’article

Bernard SESÉ, « MACHADO MANUEL - (1874-1947) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-machado/