MÂN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appellation vietnamienne des Yao. L'origine et la répartition des différentes ethnies mân sont fortement controversées. Elles se divisent en six familles, issues des unions incestueuses que contractèrent entre eux les descendants de Panhu, leur ancêtre : les Mân Coc, Mân Tien, Lan Tien, Quan Trang, Quan Coc, Cao Lan.

Les Mân sont installés à une altitude de 300 à 600 mètres et sont surtout nombreux sur les hautes terres du nord du Vietnam à la frontière de la Chine. On peut en trouver également dans le nord du Laos.

Selon plusieurs auteurs, ils proviendraient du sud de la Chine et leur immigration vers le nord du Vietnam et le nord du Laos daterait du xiiie au xvie siècle. Les villages mân comprennent de cinq à vingt maisons ou plus. Celles-ci sont parfois bâties à même le sol sur les pentes, avec un pilotis à une extrémité ou complètement sur pilotis. Les Mân du Vietnam pratiquent la culture sur brûlis pendant trois ans, suivie par des jachères pendant près de neuf ans. Des abris temporaires sont construits pour les jeunes gens le long des brûlis afin de les héberger durant les récoltes ; le maïs, le piment, le chou, les oignons, les bananes, le sucre de canne complètent l'aliment de base : le riz ; les Mân cultivent aussi l'opium (au Laos). Les Mân sont célèbres comme forgerons et joailliers ; ils travaillent l'argent au Laos et l'utilisent en lingots fondus dans des bambous comme monnaie locale. L'organisation sociale obéit aux lois de filiation patrilinéaire et aux règles d'exogamie. Au Vietnam et au Laos, un jeune Mân est libre de choisir sa partenaire : les contacts sont pris avec la famille de la femme par un intermédiaire chargé de discuter le « prix de l'épouse » ; si le promis ne peut payer, il est astreint à vivre dans la famille de la femme sous le nom de ses parents pour un temps choisi, durant lequel il travaillera pour sa nouvelle famille. L'organisation sociale mân est trop restreinte pour avoir un leader politique.

Les Mân partagent avec les Chinois et les Vietnamiens de nombreuses croyances. Le culte des ancêtres et le culte de l'esprit de la terre coexistent, ainsi que la célébration de la nouvelle lune. De nombreux esprits sont vénérés : du tonnerre, des nuages, du feu, de l'eau et de la terre.

Les rituels les plus importants sont célébrés lors de la nouvelle lune et les cultes des ancêtres ont lieu pendant cette période. Trois échelons de prêtres peuvent être distingués : les sip mien (exorcistes), les qua ytang (géomancie et rituels funéraires) et les tu say (esprits supérieurs).

Le temps des funérailles s'étale sur trois jours. Le corps est lavé, habillé et placé devant l'autel des ancêtres, tandis que les proches frappent le gong et veillent le mort.

Certains Mân brûlent les morts et parfois emportent les cendres lors de leur migration ; d'autres les enterrent, sauf lorsqu'il s'agit de personnages importants.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MÂN  » est également traité dans :

MIAO ET YAO

  • Écrit par 
  • Guy MORÉCHAND
  •  • 1 606 mots
  •  • 1 média

Les Miao et les Yao (auxquels il convient d'ajouter les She du Fujian) appartiennent à l'un des multiples groupes ethniques minoritaires répandus dans le sud montagneux de la Chine, réputé pour sa très grande diversité. On les suppose originaires du bassin du fleuve Bleu. La province du Guizhou, où les dialectes miao les plus archaïques sont attestés, représente leur plus ancienne implantation a […] Lire la suite

Les derniers événements

9-28 avril 2019 Chine. Condamnation des leaders du mouvement prodémocratie à Hong Kong.

Kin-man et Benny Tai et le pasteur Chu Yiu-ming, ainsi que six coprévenus, pour leur rôle dans le mouvement Occupy Central de l’automne 2014. Il estime que leurs actions ne sont pas couvertes par les lois hongkongaises relatives à la liberté d’expression et les reconnaît coupables de conspiration en vue de commettre, ou incitation à commettre un trouble […] Lire la suite

5 décembre 2017 Union européenne. Publication de la « liste noire » des paradis fiscaux.

Man, Guernesey et Jersey, la Suisse, le Liechtenstein, la Serbie, le Qatar, la Turquie, la Thaïlande, le Pérou, le Maroc et les Bermudes. […] Lire la suite

19 septembre 2017 États-Unis – O.N.U. Discours du président américain Donald Trump devant l'Assemblée générale de l'ONU.

Man », s’est engagé dans une « mission suicide » ; il qualifie de « dictature » le régime de Téhéran, dénonçant de nouveau l’accord sur le programme nucléaire iranien conclu en juillet 2015 ; il dénonce également les régimes cubain et vénézuélien, affirmant que « partout où le socialisme ou le communisme ont été appliqués, ils ont apporté l’angoisse […] Lire la suite

19 juillet 2016 Union européenne. Sanction contre le « cartel des camions ».

MAN – propriétés de Volkswagen –, les Suédois Scania et Volvo – qui possède les camions Renault –, le Néerlandais Daf et l’Italien Iveco. La Commission leur reproche de s’être entendus, entre 1997 et 2011, pour retarder l’introduction de technologies de réduction des émissions de dioxyde de carbone. L’amende est d’un montant double de celle qui a été […] Lire la suite

1er-30 novembre 2002 Côte d'Ivoire. Nouveau foyer de rébellion dans l'Ouest

Man. Il se réclame du général Robert Gueï, chef de la junte au pouvoir de décembre 1999 à octobre 2000, assassiné à Abidjan le premier jour de la rébellion, en septembre. Le 30, des combats opposent les rebelles de l'Ouest aux soldats français qui procèdent à l'évacuation des ressortissants étrangers de la ville de Man.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yvan BARBÉ, « MÂN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/man/