MALANGATANA (1936-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'artiste mozambicain Malangatana témoigna, à travers ses immenses toiles aux couleurs vives, de la violence et de la souffrance que connut son pays durant la lutte pour l'indépendance (1975) face au Portugal et pendant les seize années de guerre civile qui suivirent entre le parti marxiste-léniniste au pouvoir, le Frelimo (le Front de libération du Mozambique), et la guérilla de la Renamo (Résistance nationale du Mozambique). Après la paix conclue en 1992, Malangatana s'orienta vers des thèmes plus paisibles et étendit sa palette à des couleurs plus fraîches. Le peintre était également un céramiste et un poète accompli.

Malangatana Valente Ngwenya naît le 6 juin 1936 à Matalana, dans le sud de l'actuel Mozambique. Berger durant son enfance, il s'initie à la médecine traditionnelle auprès des guérisseurs. À l'âge de douze ans, il part s'installer dans la capitale, Lourenço Marques (auj. Maputo). Il suit alors des cours du soir et travaille comme ramasseur de balles dans un club de tennis, où ses talents artistiques lui valent le soutien de plusieurs membres portugais. Parce qu'il appartient au Frelimo, Malangatana est incarcéré pendant plus d'un an au milieu des années 1960. Ses contacts portugais l'aideront par la suite à décrocher une bourse de la fondation Gulbenkian pour étudier l'art à Lisbonne de 1971 à 1974. Il organise sa première exposition personnelle en 1961, mais ne pourra se consacrer à temps plein à la peinture qu'à partir des années 1980. Il contribuera également à la création du Musée d'art national du Mozambique. L'U.N.E.S.C.O. le nomme artiste pour la paix en 1997. Peu après sa mort, survenue le 5 janvier 2011 à Matosinhos, au Portugal, le gouvernement mozambicain décrète deux jours de deuil national.

—  Melinda C. SHEPHERD

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Melinda C. SHEPHERD, « MALANGATANA (1936-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/malangatana/