MAGMA TERRESTRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Conditions de fusion du manteau terrestre

Conditions de fusion du manteau terrestre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Structure de l’olivine cristalline et fondue

Structure de l’olivine cristalline et fondue
Crédits : Iain Bethune

photographie

Représentation schématique de l'océan magmatique

Représentation schématique de l'océan magmatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


L'océan magmatique

Si l'on remonte au tout début de l'histoire de la Terre, le rôle des magmas devient central. Les planètes sont nées « fondues » ; au moins partiellement voire totalement, et ce à la suite de l'accumulation d'énergie gravitationnelle lors de l'accrétion de la Terre, à laquelle s'ajoutait l'énergie libérée par des radioactivités qui sont maintenant éteintes (60Fe, 26Al). On parle d'océan magmatique, dont la longévité est estimée à une centaine de millions d'années. L'argument historique en faveur de l'océan magmatique est l'existence du noyau, dont la formation paraît difficile au sein d'une Terre entièrement solide. Cette hypothèse est désormais vérifiée par différentes observations géochimiques (Boyet, 2005).

Représentation schématique de l'océan magmatique

Représentation schématique de l'océan magmatique

Dessin

L'accrétion de planétésimaux a contribué à fondre la Terre partiellement voire totalement. L'océan magmatique est alors l'interface entre l'atmosphère et le noyau en cours de formation. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'océan magmatique a contrôlé la répartition des éléments entre enveloppes terrestres. Le fer liquide, plus dense que les silicates environnants, a entraîné avec lui les éléments sidérophiles (c'est-à-dire qui ont une affinité pour le fer liquide) vers le centre de la Terre, formant ainsi le noyau, tandis que les éléments lithophiles se sont concentrés dans la portion silicatée et les éléments atmophiles dans l'atmosphère, selon la classification géochimique des éléments établie par V.M. Goldschmidt (1888-1947).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure, maître de conférences, School of Physics and Astromomy, University of Edinburgh Royaume-Uni)

Voir aussi

Pour citer l’article

Chrystèle SANLOUP, « MAGMA TERRESTRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/magma-terrestre/