LYCAON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Canidé aisément reconnaissable à ses grandes oreilles arrondies et à son pelage bigarré, vivant dans les savanes d'Afrique, au Sud du Sahara. Classe : Mammifères ; ordre : Carnivores ; sous-ordre : Fissipèdes ; famille : Canidés. Effectifs : 10 000 individus.

Les lycaons (Lycaon pictus), encore appelés loups peints ou cynhyènes, présentent un corps bien proportionné et de longues pattes fines qui leur donnent une allure svelte et longiligne. Leur tête est ornée de grandes oreilles, arrondies et dressées, et pourvue d'un museau allongé et de puissantes mâchoires. Leur queue, mi-longue, se termine par un toupet de poils blancs. Leur pelage ras est tacheté de noir, jaune et blanc, ce qui leur permet une excellente dissimulation dans leur habitat.

Lycaon

Photographie : Lycaon

Le lycaon (Lycaon pictus) est le symbole même des ambiguïtés de la conservation moderne de la nature. C'est aujourd'hui probablement le grand prédateur le plus menacé, puisqu'on estime ses populations à seulement quelques milliers d'individus. N'ayant pas la supposée magnificence ou... 

Crédits : A. Jandi/ Shutterstock

Afficher

Ils mesurent de 80 centimètres à 1 mètre de longueur (queue, de 30 à 40 cm, non comprise), 70 centimètres de hauteur au garrot pour un poids variant de 20 à 30 kilogrammes. Leur espérance de vie est de dix à douze ans.

Exclusivement carnivores, les lycaons sont de redoutables prédateurs. Rusés et bien organisés, ils chassent en meutes, généralement à la tombée de la nuit, les gazelles, les antilopes voire les zèbres et les gnous. Endurants, ils peuvent poursuivre leurs proies pendant quelques kilomètres, à la vitesse de 45 à 50 km/h. Ils se nourrissent aussi de rongeurs.

Les lycaons sont des animaux nomades (parcourant de 2 à 50 kilomètres par jour) qui vivent toujours en meutes. Celles-ci sont constituées d'une dizaine d'adultes, en majorité des mâles ayant presque toujours entre eux des liens de parenté. Contrairement à la plupart des carnivores sociaux, ce sont les femelles qui quittent le groupe natal pour rallier une autre meute.

Très sociaux, ils communiquent par jappements et postures gestuelles. Au sein d'un groupe, mâles et femelles ont leur propre hiérarchie. Un couple domine cependant la meute et est le seul à se reproduire. Après une gestation de deux mois et demi, sept à dix jeunes naissent dans une tanière, aveugles et presque totalement dépourvus de poils. La mère les allaite seule pendant un mois puis, ils sont pris en charge par le groupe qui leur régurgite systématiquement une partie des proies jusqu'à ce qu'ils aient un an. Lorsque les jeunes sont âgés de trois mois, la meute quitte la tanière et reprend sa vie nomade. Ces déplacements entraînent beaucoup de pertes chez les jeunes.

Depuis 1990, le lycaon est une espèce classée menacée par l'Union mondiale de la conservation de la nature. Fréquentant autrefois tous les milieux (à l'exception de la forêt tropicale et des zones arides), jusqu'à 3 000 mètres d'altitude, il vit aujourd'hui surtout dans quelques réserves et parcs nationaux africains. La concurrence sévère des autres carnivores et une chasse par l'homme excessive, liée à sa réputation d'animal féroce et nuisible, ont entraîné une raréfaction de l'espèce. Aujourd'hui, ces grands voyageurs sont menacés d'extinction à cause de la réduction de leur habitat et de l'arrivée de nouvelles épidémies occasionnées par le contact avec des chiens domestiques (maladie de Carré, etc.).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « LYCAON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 janvier 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lycaon/