FLEURY LUCIEN (1928-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre français, Lucien Fleury aura participé à l'aventure singulière d'une création collective. Élève de Gromaire, lauréat du prix Fénéon en 1954, il expose à la première biennale de Paris en 1959, puis opte pour la voie de l'engagement. Vice-président du Salon de la jeune peinture de 1965 à 1971, il est parmi ceux qui animent, en 1968, l'Atelier populaire de l'École nationale supérieure des beaux-arts. L'année suivante, il fonde, avec Henri Cueco, Jean-Claude Latil, Michel Parré et Gérard Tisserand, la coopérative des Malassis. Leur tableau-manifeste de 65 mètres de longueur, Le Grand Méchoui ou « l'histoire d'un troupeau de moutons qui, effrayé par la confusion politique née de la guerre d'Algérie, a préféré s'en remettre à un homme providentiel » est décroché, le 16 mai 1972, jour du vernissage, de l'exposition 72, douze ans d'art contemporain au Grand-Palais. L'artiste enseigne ensuite à l'Institut pour les arts visuels d'Orléans et participe à la réforme des écoles d'art en France, tout en continuant à peindre seul : après des personnages proches, des paysages, et ces natures mortes exprimant, toujours avec un lyrisme acide, sa propre « cuisine picturale ».

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« FLEURY LUCIEN - (1928-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-fleury/