LUBICH SILVIA dite CHIARA (1920-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Marquée par la foi catholique de sa mère, Silvia Lubich, alors institutrice à Trente (Haut-Adige), décide de consacrer sa vie à Dieu le 7 décembre 1943 et change de prénom pour celui de la sainte d'Assise, Chiara. À la suite du bombardement de la ville du 13 mai 1944, elle crée l'Opus Mariae avec d'autres jeunes femmes formées par l'Action catholique. Ses membres sont bientôt appelés Focolari (de focolare, « foyer » en italien). À l'instar de la communauté de Taizé, Chiara Lubich défend un œcuménisme de spiritualité, convaincue que la voie de l'unité entre chrétiens passe par la prière. Dans le champ économique et social, elle a développé toute une série d'organismes internes au mouvement, qui appliquent le concept d'une « économie de communion » fondée sur le don.

—  Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Classification

Autres références

«  LUBICH SILVIA dite CHIARA (1920-2008)  » est également traité dans :

FOCOLARI

  • Écrit par 
  • Gordon URQUHART
  •  • 1 294 mots

Fondé en 1943 par une institutrice italienne de vingt-trois ans, Silvia (surnommée Chiara) Lubich (1920-2008), dans la ville de Trente alors occupée par les nazis, le mouvement des Focolari (Opus Mariae, Œuvre de Marie) est, par ses effectifs, la plus importante et la plus influente de ces organisations d'un nouveau type qui ont connu un développement rapide au sein de l'Église romaine dans la s […] Lire la suite

Pour citer l’article

« LUBICH SILVIA dite CHIARA - (1920-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lubich-silvia-dite-chiara/