WEISS LOUISE (1893-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Née le 25 janvier 1893 à Arras, dans une famille de la grande bourgeoisie (son père, haut fonctionnaire, appartenait à une dynastie de l'Alsace protestante ; sa mère, juive, descendante de banquiers saint-simoniens, était la fille du célèbre ophtalmologiste Émile Javal), Louise Weiss fait au lycée Molière, à Paris, des études brillantes. Elle les poursuit contre la volonté de son père, qui l'eût voulue femme au foyer, et elle se retrouve, en 1914, à vingt et un ans, agrégée de l'Université française et diplômée de l'université d'Oxford. Aussitôt, elle opte pour le journalisme.

Mais la guerre la mobilisera pendant quatre ans, au service des blessés puis des prisonniers. « De ces massacres, écrit-elle, j'émergeai en pleine jeunesse et révolte, dans un monde en ruine dont les hommes de mon âge avaient presque tous été tués. » C'est alors qu'elle entame son combat pour l'Europe et fonde, dès 1918, l'hebdomadaire L'Europe nouvelle qu'elle dirigera jusqu'en 1934. À cet organe politique de haute tenue, les esprits les plus représentatifs de l'époque vont collaborer : politiques, tels Briand, Philippe Berthelot, Herriot, Sembat, Blum, Cachin ; mais aussi poètes et écrivains : Apollinaire, Drieu La Rochelle, Maurice Genevoix, ainsi que Paul Valéry et Saint-John Perse, dont elle restera l'amie jusqu'à leur mort. Au cours de la même période, Louise Weiss est envoyée spéciale du Petit Parisien à Moscou (1921). Elle écrit un premier livre sur la République tchécoslovaque et milite pour la S.D.N.

Lucide, elle quitte L'Europe nouvelle au moment où la cause de la paix lui semble désespérée. Et c'est pour une autre cause, l'« égalité des droits politiques des Français et des Françaises », qu'elle milite dès lors, créant en 1935 l'association La Femme nouvelle. La même année, elle épouse José Imbert, architecte et musicien de talent, dont elle divorcera rapidement. Dans le climat d'angoisse qui précède la Seconde Guerre mondiale, elle prend du recul, écrit un premier roman, Délivrance, puis un ravissant livre sur sa jeunesse, Souvenir [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Françoise CHOAY, « WEISS LOUISE - (1893-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-weiss/