SAILLANT LOUIS (1910-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'ouvrier, Louis Saillant sera, comme son père, ouvrier et syndicaliste. Apprenti sculpteur sur bois, il n'a que seize ans lorsqu'il adhère, en 1926, à la C.G.T. Trois ans plus tard, il est secrétaire de son syndicat et, à vingt et un ans, il succède à son père comme secrétaire de l'Union départementale C.G.T. de la Drôme. Son dynamisme, son sens de l'organisation lui ont, pour une part, permis d'accéder, très jeune, à de belles responsabilités. Mais, plus que ses qualités personnelles, sa volonté unitaire l'a poussé au premier plan. 1931 est, pour la classe ouvrière française, une année difficile. Les contre-coups de la crise de 1929 se font rudement sentir. Ébranlée, l'économie réagit mal : le nombre des chômeurs va rapidement croître pour dépasser, en 1933, le million et demi. Chômage, réductions d'horaires, augmentation de la productivité scandent les années 1930. L'arrivée au pouvoir d'Adolf Hitler inquiète les plus hardis. Mais les syndicats français – tout comme les partis de gauche – sont divisés. D'un côté, la C.G.T., héritière de la tradition et des « gros bataillons », mais qualifiée de « réformiste ». De l'autre, la C.G.T.U. où se retrouvent les militants communistes, chétive, « gauchiste » avant l'heure et combattive.

À la C.G.T.U. on souhaite l'unité. À la C.G.T. certains seulement ont compris et accepté l'intérêt d'un rapprochement. Louis Saillant est de ceux-là. Des accords de juillet 1935 au congrès d'unification de mars 1936 à Toulouse, la jeunesse de Saillant est marquée par les combats et les victoires de l'unité. À vingt-huit ans, il accède à des responsabilités nationales (il est élu membre de la commission administrative de la C.G.T.) et internationales (il devient membre du conseil d'administration de la Fédération internationale du bâtiment et du bois). La guerre va être, pour Saillant, l'occasion d'une nouvelle longue marche. La C.G.T. n'a pas résisté à la drôle de guerre et à l'interdiction du Parti communiste : des syndicats entiers, au nombre de six cent vingt, sont dissous, d'autres [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Guy PERRIMOND, « SAILLANT LOUIS - (1910-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-saillant/