LÉVIATHAN, Julien GreenFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'origine américaine, Julien Green (1900-1998) est un grand écrivain français difficile à classer : dominée par le thème du salut, son œuvre romanesque se construit en même temps que son œuvre théâtrale et que le plus long journal de l'histoire de la littérature, puisqu'il court de 1919 à 1998. Né avec le siècle, Julien Green abjure le protestantisme en 1916. Cette décision pèsera sur tout le reste de sa vie ; entre 1926 et 1929, il publie trois chefs-d'œuvre formant trilogie : Mont-Cinère (1926), Adrienne Mesurat (1927) et Léviathan (1929). Émilie, Adrienne et Guéret, les héros respectifs de ces trois romans, ont en commun avec l'auteur son obsession de ne pas se croire aimables ; tous sont le calque de son âme malade où se libèrent par l'écriture romanesque des archétypes récurrents : le feu, la force, la férocité mais aussi le sentiment de la fatalité.

Véritable exorcisme des pulsions, Léviathan monte en un crescendo tragique qui explore les « labyrinthes infernaux des instincts les plus ténébreux » (Klaus Mann). Green refusa néanmoins d'être classé parmi les écrivains catholiques même si, selon ses dires, « la foi est la cause de tous ses tourments », y compris littéraires. Léviathan connut un succès considérable.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur d'histoire de la philosophie, critique littéraire à Études, poète et traducteur

Classification

Pour citer l’article

Claude-Henry du BORD, « LÉVIATHAN, Julien Green - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/leviathan-julien-green/