JENKINS LEROY (1932-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le musicien américain Leroy Jenkins devint le plus grand violoniste de free jazz grâce à ses improvisations reposant sur de longues lignes atonales, arythmiques et rhapsodiques.

Né le 11 mars 1932 à Chicago, Leroy Jenkins est, de 1965 à 1969, membre de l'Association for the Advancement of Creative Musicians, coopérative d'artistes afro-américains qui multiplie les innovations sonores et formelles. Avec Anthony Braxton et Leo Smith, il fonde en 1967 la Creative Construction Company (Creative Construction Company, 1970). Leroy Jenkins est le cofondateur, avec le contrebassiste Sirone (Norris Jones) et le batteur Frank Clayton (qui sera remplacé rapidement par Jerome Cooper), d'un trio inhabituel – ses membres chantent et jouent sur de multiples instruments –, The Revolutionary Ensemble, qui sera actif de 1971 à 1977 (Vietnam, 1972 ; Manhattan Cycles, 1972 ; The People's Republic, 1975 ; Revolutionary Ensemble, 1977). Leroy Jenkins a enregistré avec Anthony Braxton (Three Compositions of New Jazz, 1968), Archie Shepp (Black Gipsy, 1969 ; Attica Blues, 1972), Roland Kirk (Rahsaan, Rahsaan, 1970), Don Cherry (Relativity Suite, 1973), ses propres formations (For Players Only, 1975 ; The Legend of Ai Glatson, 1978 ; Mixed Quintet, 1979), et en duo (avec le pianiste Muhal Richard Abrams : Lifelong Ambitions, 1977 ; avec le violoncelliste Abdul Wadud : Straight Ahead/Free at Last, 1979) ; avec le multi-instrumentiste Joseph Jarman : Out of the Mist, 1997). Leroy Jenkins a en outre composé des opéras (Mother of Three Sons, en collaboration avec le danseur Bill T. Jones, 1990 ; Fresh Faust, opéra hip-hop sur un livret de Greg Tate, 1994), des pièces de musique de chambre, des œuvres pour orchestre (Concerto for Improvised Violin and Orchestra), une cantate (The Negroes Burial Ground : a Cantata for the Departed, sur un livret de Ann T. Greene, 1996). Leroy Jenkins meurt le 24 février 2007 à New York.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« JENKINS LEROY - (1932-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/leroy-jenkins/