LANCEMENT DE LA NAVETTE SPATIALE AMÉRICAINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cap Kennedy

Cap Kennedy
Crédits : World Perspectives/ Getty Images

photographie

Atterrissage de la navette spatiale Columbia, 1981

Atterrissage de la navette spatiale Columbia, 1981
Crédits : NASA

photographie

Navette Columbia

Navette Columbia
Crédits : MPI/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Jusqu'au début des années 1970, les lanceurs spatiaux ne sont pas récupérables : les différents étages qui les constituent retombent pour la plupart sur terre ou en mer après avoir propulsé la charge utile (satellite, sonde, vaisseau habité) vers son orbite. Afin de réduire les coûts de lancement, les États-Unis envisagent alors d'utiliser des fusées partiellement récupérables. C'est ainsi que naît en 1971 le concept d'une navette spatiale composée d'un véhicule orbiteur d'une masse à vide au décollage d'environ 100 tonnes contenant l'équipage et la charge utile et flanqué de deux accélérateurs à poudre chargés de communiquer l'essentiel de la poussée au décollage. L'orbiteur – qui est à la fois un lanceur, un avion et un véhicule spatial habité – ainsi que les structures des deux accélérateurs sont récupérables. La masse au décollage de l'ensemble était alors de 2 000 tonnes. Le premier vol de ce nouveau type de lanceur a lieu le 12 avril 1981 : la navette Columbia quitte Cape Canaveral avec aux commandes John W. Young, un vétéran des programmes Gemini et Apollo, et Robert L. Crippen. Elle est placée sur une orbite quasi circulaire à 310 kilomètres d'altitude, qu'elle va parcourir trente-six fois. L'orbiteur se posera à la manière d'un avion le 14 avril, sur la base d'Edwards, en Californie, deux jours, six heures et vingt minutes après le décollage.

Cap Kennedy

photographie : Cap Kennedy

photographie

La navette spatiale Columbia sur son pas de lancement, à Cap Kennedy, en Floride. 

Crédits : World Perspectives/ Getty Images

Afficher

Atterrissage de la navette spatiale Columbia, 1981

photographie : Atterrissage de la navette spatiale Columbia, 1981

photographie

La navette spatiale Columbia le 14 avril 1981, en approche finale avant son atterrissage sur la piste du Rogers Dry Lake de la base d'Edwards, en Californie. Un avion d'entraînement Northrop T-38 Talon observe le comportement de l'orbiteur. 

Crédits : NASA

Afficher

Navette Columbia

photographie : Navette Columbia

photographie

La navette spatiale Columbia de la N.A.S.A., lors d'un atterrissage en 1982. 

Crédits : MPI/ Getty Images

Afficher

—  Jacques VILLAIN

Écrit par :

  • : membre de l'Académie de l'air et de l'espace et de l'International Academy of Astronautics, ancien président de l'Institut français d'histoire de l'espace

Classification

Les derniers événements

États-Unis. Récupération d'un satellite. 14 mai 1992

Trois membres de l'équipage de la navette spatiale Endeavour lancée le 8 de cap Canaveral, en Floride, parviennent à récupérer un satellite de télécommunication Intelsat-6, qui était placé sur une mauvaise orbite depuis son lancement en mars 1990, et à le ramener dans la soute de la navette. Celui […] Lire la suite

États-Unis – Europe – U.R.S.S. Succès américains, européen et soviétique dans l'espace. 13-29 juin 1983

, sont placés en orbite. Après ce succès, qui succède à deux échecs, Arianespace, qui commercialise le lanceur, pense pouvoir conquérir un tiers du marché des satellites géostationnaires. Du 18 au 24, la navette spatiale américaine Challenger effectue son second vol, la septième mission d'une navette […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques VILLAIN, « LANCEMENT DE LA NAVETTE SPATIALE AMÉRICAINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lancement-de-la-navette-spatiale-americaine/