L'ART FRANÇAIS DE LA GUERRE (A. Jenni)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Il est rare que le prix Goncourt couronne un premier roman. L'Art français de la guerre (Gallimard, 2011), d'Alexis Jenni, partage cet honneur avec Les Bienveillantes (2006) de Jonathan Littell et Les Champs d'honneur (1990) de Jean Rouaud : trois romans où l'Histoire tient une place majeure. Faut-il y voir un symptôme de l'inquiétude si insistante que notre société éprouve envers son passé ? Il n'est pas interdit de le penser, tant la littérature française contemporaine n'en finit pas d'interroger ses zones d'ombres. Afin d'en finir avec l'injonction « de ne rien dire de précis sur les moments délicats de notre histoire [car] nous n'y étions pas », le roman d'Alexis Jenni ambitionne de faire tenir ensemble les conflits qui jalonnent la période de 1943 à 1962, soit « vingt ans de guerre interrompue », guerre d'Indochine comprise, depuis l'Occupation allemande jusqu'aux accords d'Évian qui mirent fin à la présence française en Algérie. Et si le livre peut paraître bavard, avec ses 632 pages, il l'est à la manière d'un refoulement qui se débonde.

Le récit fait alterner des chapitres de « commentaires », dans lesquels un narrateur mal dans sa peau évoque sa rencontre, à la fin du xxe siècle, avec un ancien militaire, Victorien Salagnon, qui lui apprend à peindre et lui confie le soin de rédiger ses mémoires de guerre, et les chapitres de « roman » qui s'emploient à mener à bien ce projet. Cette structure combine ainsi deux saisies littéraires de l'Histoire : celle du roman historique traditionnel, qui rapporte chronologiquement une fiction enchâssée dans l'Histoire, et la pratique contemporaine du roman archéologique, plus distanciée, qui enquête sur le passé à partir d'aujourd'hui. Car s'il se méfie des travers du roman historique, trop « bien rangé », Jenni n'en dédaigne pas pour autant les ressources romanesques : roman d'initiation qui rend compte des premières années de Salagnon dans la Résistance sous l'égide de son oncle ; combats héroïques dans la jungle vietnamienne ; fraternité inaltérable des soldats qui ont souffert [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur des Universités, université Paris Nanterre, Institut universitaire de France

Classification

Pour citer l’article

Dominique VIART, « L'ART FRANÇAIS DE LA GUERRE (A. Jenni) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-francais-de-la-guerre-a-jenni/