KUBU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ethnie de la côte est de Sumatra, établie en grande partie dans les montagnes. Les Kubu vivent en majorité de cueillette et de chasse ; leur nom en malais est péjoratif et connote l'idée de « primitif », de « sauvage » ; aussi l'ethnie concernée se désigne-t-elle sous le nom d'Orang Darat (« gens de la terre »).

Les Kubu comprennent diverses sous-ethnies : Mamak, établis le long des rivières du Kuantan, du Gangsal et du Retih, Sakai, Akit, Talang, Tapung (qui vivent dans le district de Siak), Orang Utan (« gens de la forêt » et Orang Rawag (« gens des marais ») ; on trouve aussi, plus à l'intérieur des terres, les Lubu, Ulu, Rawas, Duwablas et Kubu des plateaux.

Selon l'anthropologue Raymond Kennedy, cette ethnie est issue d'un substrat veddoïde qui s'est mêlé aux populations malaises ; l'hypothèse semble d'autant plus plausible qu'un tel substrat est représenté dans la péninsule malaise par les Sakai (ou Senoi), par les Jakun et par les habitants de l'île de Riau-Liagga. Les Kubu adoptent la langue de l'ethnie dominante avec laquelle ils sont en relation (Minangkabau, Batak, Mandailing) ; leur langue originelle — dont on ne trouve que quelques éléments dans leurs parlers — aurait été de type proto-malais. Autrefois, les Kubu étaient semi-nomades et, comme d'autres ethnies sud-asiatiques, se déplaçaient en groupes itinérants, qui ne s'installaient guère plus d'une semaine dans un même lieu ; désormais sédentaires, ils vivent des produits de la chasse (éléphants, sangliers, singes), de cueillette, de pêche et de quelques cultures (sagou).

—  Yvan BARBÉ

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Yvan BARBÉ, « KUBU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kubu/