NARAYANAN KOCHERIL RAMAN (1920-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme d'État indien. Fils d'un modeste praticien de médecine traditionnelle, Kocheril Raman Narayanan lutte pour acquérir une formation de qualité, que couronne un diplôme de sciences politiques de la London School of Economics. Recommandé au Premier ministre Nehru par l'un de ses professeurs, il intègre le ministère des Affaires étrangères en 1949 et devient, peu après, ambassadeur en Birmanie, puis, dans les années 1970, en Chine et enfin aux États-Unis. En 1984, Narayanan s'inscrit au parti du Congrès et est élu député du Kerala. Huit ans plus tard, bien qu'originaire d'une caste d'intouchables traditionnellement exclus du pouvoir, il accède à la vice-présidence de la République, puis, en 1997, à sa présidence. La charge suprême est rendue difficile à ce disciple de Gandhi par sa cohabitation obligée avec les nationalistes hindous du Parti du peuple indien et par les émeutes intercommunautaires qui ensanglantent l'État du Gujarat.

—  Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Classification

Les derniers événements

17 juillet 2017 Inde. Élection de Ram Nath Kovind à la présidence.

Ram Nath Kovind est le deuxième président issu de la caste des dalits, ou « intouchables », après Kocheril Raman Narayanan, élu en juillet 1997. Cependant, les dalits sont de plus en plus victimes de violences dans les États dirigés par les nationalistes hindous du Parti du peuple indien. L’opposition dominée par le Parti du Congrès soutenait également la candidature d’une dalit, Meira Kumar, l’ancienne présidente de la Chambre des députés. […] Lire la suite

18-25 juillet 2002 Inde. Élection d'Abdul Kalam à la présidence

Le 25, succédant à Kocheril Raman Narayanan, Abdul Kalam est investi.  […] Lire la suite

16-20 avril 2000 Inde – France. Visite du président Kocheril Raman Narayanan en France

Du 16 au 20, Kocheril Raman Narayanan effectue la première visite d'État en France d'un président indien. Jacques Chirac s'était rendu en Inde en janvier 1998. Les entretiens entre le président indien et les dirigeants français traduisent « une volonté commune de développer un étroit partenariat ». Cette amélioration des relations bilatérales s'accompagne d'un accroissement des échanges commerciaux entre la France et l'Inde. […] Lire la suite

1er-13 octobre 1999 Inde. Victoire aux élections législatives de la coalition au pouvoir

Ce troisième scrutin législatif en trois ans fait suite à la dissolution du Parlement par le président Kocheril Raman Narayanan, en avril, après un vote de défiance. L'Alliance démocratique nationale, coalition de vingt-quatre partis regroupés autour du Bharatiya Janata Party (B.J.P., nationaliste hindou), remporte les élections, avec 298 sièges sur les 537 attribués – dont 182 pour le B. […] Lire la suite

17-26 avril 1999 Inde. Chute du gouvernement et dissolution du Parlement

Le vote de confiance avait été imposé par le président Kocheril Raman Narayanan à la suite de la défection d'un des membres de la coalition conduite par le Bharatiya Janata Party (nationaliste hindou) depuis les élections de février 1998. Le 26, devant l'échec de Sonia Gandhi, présidente du parti du Congrés, à constituer une majorité gouvernementale, le président Narayanan dissout le Parlement, en application de la Constitution. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« NARAYANAN KOCHERIL RAMAN - (1920-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/kocheril-raman-narayanan/