FEIFFER JULES (1929- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est à New York, sa ville natale, que Jules Feiffer (né en 1929) suit les cours de l'Art Students League et du Pratt Institute. De 1949 à 1951, il publie chaque semaine dans les suppléments illustrés de la presse dominicale une planche intitulée Clifford. Puis il passe deux ans dans l'armée, où il réalise des dessins animés pour le corps des transmissions.

En 1956, il fait son entrée à l'hebdomadaire intellectuel new-yorkais The Village Voice, qu'il ne quittera plus. Les premiers dessins réalisés pour ce journal, entre 1956 et 1961, feront l'objet de deux recueils : Sick, Sick, Sick (1958) et Boy Girl, Boy Girl (1961). Entre ces deux séries, il fait paraître Passionella and Other Stories (1959), qui comprend une version moderne de Cendrillon dans laquelle l'héroïne, une ramoneuse, rêve de devenir une star ; Munro, le cauchemar d'un enfant de quatre ans enrôlé de force dans l'armée ; George's Moon, le monologue d'un homme qui vit seul sur la Lune et qui, après avoir longtemps espéré l'arrivée d'autres hommes, en vient à se préparer à les combattre comme des ennemis ; enfin Boom !, une suite d'accidents nucléaires toujours suivis d'explications rassurantes, et qui se terminent néanmoins par l'explosion finale.

Ces quatre histoires résument les grands conflits de notre époque tels qu'ils se reflètent dans l'individu : la frustration et sa contrepartie, le désir de ressembler aux modèles de réussite proposés par la société, l'isolement individuel associé contradictoirement à la recherche du contact avec autrui ; enfin la hantise de la destruction collective. C'est autour de ces thèmes que s'organisent explicitement ou implicitement les comportements des personnages de Feiffer. Ces situations négatives induisent de nouveaux stéréotypes, mais contrairement à ceux qui caractérisent le comportement du conformiste, lesquels reposent sur un « héritage », les nouveaux stéréotypes sont de nature antagoniste. Chaque personnage confond le dénigrement de soi et la lucidité, et se prive ainsi de toute possibilité d'accomplissement. Ce dénigrement débouche sur l'échec, et ce dernie [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  FEIFFER JULES (1929- )  » est également traité dans :

BRETÉCHER CLAIRE (1940-2020)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 110 mots

Dans un monde dominé par les créateurs masculins, Claire Bretécher dessine d’abord pour la presse jeunesse et participe à partir des années 1960 à ses transformations majeures. Elle introduit des personnages comiques, surtout féminins, totalement inédits, loin des habituels héros de papier faire-valoir de la virilité. Claire Bretécher naît à Nantes le 17 avril 1940 dans un milieu bourgeois et cath […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marc THIVOLET, « FEIFFER JULES (1929- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-feiffer/