WRIGHT JUDITH (1915-2000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La poétesse australienne Judith Wright était réputée pour l'habileté technique de son œuvre, au langage résolument moderne.

Judith Arundell Wright naît le 31 mai 1915 à Armidale, en Nouvelle-Galles du Sud. Après avoir terminé ses études à l'université de Sydney, elle travaille dans une agence de publicité et occupe un poste de secrétaire à l'université du Queensland, où elle contribue à la publication du magazine littéraire Meanjin. À partir de 1949, elle enseigne à temps partiel dans divers établissements supérieurs australiens, et devient responsable du tutorat de littérature anglophone à l'université du Queensland à Brisbane en 1967.

Judith Wright fait paraître ses premiers vers dans des magazines à partir de 1945. Son premier recueil, The Moving Image (1946), est suivi par Woman to Man (1949), The Gateway (1953), The Two Fires (1955), The Other Half (1966) et Alive (1973). Sa poésie se caractérise souvent par des vers sobres et lyriques qui critiquent le matérialisme et les influences extérieures exercées sur les civilisations indigènes. Le langage poétique devient le moyen de rétablir un lien avec la nature qui s'est perdu. Judith Wright publie un recueil de nouvelles, The Nature of Love, en 1966, puis Collected Poems 1942-1970, en 1971. Elle signe également plusieurs ouvrages pour la jeunesse ainsi que des essais biographiques sur deux de ses compatriotes, le poète Charles Harpur et le nouvelliste Henry Lawson. Un nouveau volume de poésie, Phantom Dwelling, paraît en 1985. Militante convaincue, Judith Wright a mené des combats en faveur de la protection de la nature, de la paix et des droits fonciers des Aborigènes. Elle s'éteint le 25 juin 2000 à Canberra.

—  Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Classification

Pour citer l’article

« WRIGHT JUDITH - (1915-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/judith-wright/