HORA JOSEF (1891-1945)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète dans la plus pure tradition tchèque, Joseph Hora fut à la fois un homme politique et un auteur hanté par des problèmes métaphysiques. Les uns voient en lui le jeune révolutionnaire inspiré par la révolution prolétarienne qu'il chante dans Les Jours laborieux (Pracující den, 1920), d'autres avant tout le poète du temps et de l'espace, l'héritier authentique de Mácha, fondateur de la poésie moderne de son pays. En vérité, l'intérêt que portait Hora aux questions sociales prenait sa source dans sa conviction que le quotidien n'était qu'une face de l'absolu, l'éphémère s'insérant dans l'éternel. Aussi les meilleurs poèmes de Hora sont-ils ceux qu'il écrivit en pleine maturité, riche de multiples expériences autant littéraires que poétiques. De partisan inconditionnel des idées de Lénine, Hora se transforme en journaliste s'inspirant du socialisme démocratique de son pays ; de poète agitateur, il devient poète philosophe. Les recueils Dix Ans (Deset Let, 1929), Ta Voix (Tvůj Hlas, 1931), Les Variations máchaennes (Máchovské variace, 1936) ou Les Ombres sombrantes (Tonoucí stíny, 1933) sont lus aussi bien par les lecteurs avides des réponses que l'homme moderne tchèque apporte aux grandes questions de l'actualité que par ceux qui voient dans la poésie une réponse aux problèmes de l'être. Pendant l'occupation nazie, les vers de Hora, que seul le public tchèque pouvait comprendre, donnèrent confiance à une nation opprimée et l'incitèrent à s'unir dans le refus à l'occupant. Cendrillon égrenant les pois (Popelka přebíra hrách) est une parabole évoquant le sort national. Hora assista à la libération et la salua de ses vers, avant de mourir dans les premières semaines de la liberté retrouvée. Hora était aussi un traducteur d'élite qui appliqua ses talents à la transposition en tchèque des poètes russes, notamment Pouchkine, Essenine et particulièrement Pasternak. Ce dernier estimait même que Hora ajoutait à ses propres vers un éclat supplémentaire.

—  Ivo FLEISCHMANN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Ivo FLEISCHMANN, « HORA JOSEF - (1891-1945) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-hora/