EDWARDS JONATHAN (1966- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Athlète britannique né le 10 mai 1966 à Londres, spécialiste du triple saut. Animé d'une profonde foi religieuse (il refusa au début de sa carrière de concourir le dimanche, ce qui lui valut de déclarer forfait pour les Championnats du monde en 1991), Jonathan Edwards, peu puissant mais doué d'une rare technique, réalise l'exploit d'une vie, le 7 août 1995 à Göteborg à l'occasion des Championnats du monde : pour la première fois, un homme franchit plus de 18 mètres au triple saut (18,29 m). En 1996, lors des jeux Olympiques d'Atlanta, il est médaillé d'argent (17,88 m), devancé par l'Américain Kenny Harrison (18,09 m). Il est champion d'Europe en 1998 (17,99 m). Le 25 septembre 2000 à Sydney, Jonathan Edwards devient champion olympique (17,71 m). En 2001 à Edmonton, il est de nouveau champion du monde (17,92 m).

En 2003, Jonathan Edwards met un terme à sa carrière sportive à l'issue du concours du triple saut des Championnats du monde, dont il prend la douzième place, et reçoit un vibrant hommage de la part du public du Stade de France. Son style aérien, tout en fluidité, lui valut d’être surnommé par les journalistes le « goéland ».

—  Pierre LAGRUE

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « EDWARDS JONATHAN (1966- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jonathan-edwards-1966/