UPDIKE JOHN (1932-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Verre plein, l'ultime nouvelle du recueil posthume publié au printemps de 2009, s'achève sur le geste d'un vieil homme dans sa maison de la baie de Boston, « portant un toast au monde visible ». Effet de miroir, car la vie et l'œuvre de l'écrivain né en 1932 à Reading, élevé à Shillington en Pennsylvanie sont à l'image de ce grand verre d'eau claire : une existence bien pleine comptant plus de soixante ouvrages, couronnée de prix littéraires prestigieux, suscitant l'admiration de ses pairs, tels Marilynne Robinson exprimant son plaisir devant l'humour, l'élégance, la générosité de son esprit ou Cynthia Ozik saluant même son patriotisme. John Updike a incontestablement conquis l'Amérique et au-delà, en abordant les thèmes de l'infidélité, du poids de la famille, de l'âge qui vient avec une grâce sensible et une justesse de ton qui donne aux objets simples, aux épisodes ordinaires une place singulière. Auteur versatile, puisqu'il a écrit aussi bien des livres pour enfants, une pièce de théâtre (Buchanan Dying, 1974), des essais critiques, des mémoires, des poèmes, il est surtout reconnu pour ses romans, dont son chef-d'œuvre Le Centaure (Centaur, 1963), récompensé par le National Book Award, et plusieurs centaines de nouvelles.

Après une enfance rurale, ses études de lettres à Harvard, où il devient rédacteur en chef du Lampoon, l'orientent vers Oxford et la Ruskin School of Drawing and Fine Art qui scelle son intérêt pour le détail, la finesse du portait intimiste, en filiation avec l'école de peinture hollandaise tant admirée. Bien qu'il ne passe que deux années au New Yorker, de 1955 à 1957, il y publiera de nombreux poèmes, essais et nouvelles pendant plus de cinquante ans. L'immense succès populaire vient en 1960 avec Cœur de Lièvre (Rabbit Run) qui, pour Updike, « est un roman beatnik, à la fois une réponse et une réplique au roman de Kerouac Sur la route ». Ce livre sera à l'origine de la tétralogie que forment avec lui Rabbit rattrapé (Rabbit Redux, 1971), Rabbit est riche (Rabbit is Rich, 1981, prix Pulitzer) et enfi [...]

John Updike

John Updike

Photographie

Le romancier John Updike vers 1955. La saga des Rabbit qui fera son succès est encore à venir. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeure des Universités, présidente de l'Institut franco-américain de Rennes

Classification

Pour citer l’article

Liliane KERJAN, « UPDIKE JOHN - (1932-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-updike/