Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

WHITEHEAD JOHN HENRY CONSTANTINE (1904-1960)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Né à Madras, neveu du philosophe et logicien Alfred North Whitehead, J. H. C. Whitehead fit ses études à Oxford ; il y rencontra, en 1920, O. Veblen, avec qui il collabora pendant trois ans à Princeton. Whitehead enseigna à l'université d'Oxford de 1932 à 1946 ; il passa ensuite une année à l'Institute for Advanced Study, puis retourna à Oxford de 1947 jusqu'en 1960. Whitehead fut membre de la Royal Society et président de la London Mathematical Society (1953).

Les premiers travaux de Whitehead, influencé par O. Veblen, portent sur la géométrie différentielle ; son livre, Foundations of Differential Geometry (1932), écrit en collaboration avec Veblen, contient la première définition précise d'une variété différentiable et étudie la notion d'espace tangent à une variété différentiable en un point. Whitehead, étudiant les groupes de cohomologie, donne une nouvelle démonstration du théorème de Cartan : toute représentation d'une algèbre de Lie semi-simple est complètement réductible.

Sous l'influence de Lefschetz, Whitehead fit également des recherches en topologie : toute sa vie, il étudiera des problèmes en liaison avec la conjecture de Poincaré et pensera même, un moment, l'avoir démontrée.

— Jacques MEYER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Jacques MEYER. WHITEHEAD JOHN HENRY CONSTANTINE (1904-1960) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009