RIVES JEAN-PIERRE (1952- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Toujours à la pointe du combat, surnommé « Casque d'or » en raison de son panache blond, le troisième ligne aile de rugby Jean-Pierre Rives, né le 31 décembre 1952 à Toulouse, a marqué les esprits par sa farouche volonté de vaincre. Il débute dans le XV de France en 1975, à Twickenham, et participe à la victoire tricolore (27-20). Jean-Pierre Rives fait partie – avec Gérard Cholley, Alain Paco, Robert Paparemborde, Michel Palmié, Jean-François Imbernon, Jean-Pierre Bastiat et Jean-Claude Skrela – du pack de fer, lequel, dirigé par le demi de mêlée et capitaine Jacques Fouroux, permet au XV de France de réaliser le Grand Chelem en 1977 sans avoir concédé un seul essai. En 1979, pour succéder à Jean-Pierre Bastiat, les sélectionneurs le nomment capitaine, choix quelque peu surprenant, car Jean-Pierre Rives est parfois considéré comme un doux rêveur. En fait, il va se révéler un incomparable meneur d'hommes.

Jean-Pierre Rives

Jean-Pierre Rives

photographie

Le rugbyman français Jean-Pierre Rives lors d'une rencontre face à l'Angleterre au Parc des Princes en 1984. Par sa vaillance, il demeure l'un des capitaines emblématiques du XV de France. 

Crédits : Allsport/ Getty

Afficher

Le 14 juillet 1979, à Auckland, il conduit pour la première fois un XV de France à la victoire en Nouvelle-Zélande (24-19). Une semaine auparavant, le XV tricolore avait été laminé par les All Blacks de Graham Mourie (23-9). Jean-Pierre Rives s'est alors montré capable de trouver les mots pour remotiver ses troupes. En 1981, il mène de nouveau le XV de France au Grand Chelem dans le Tournoi des cinq nations. Sélectionné à cinquante-neuf reprises sous le maillot tricolore, il fut trente-quatre fois le capitaine de l'équipe nationale.

Sa carrière sportive terminée, Jean-Pierre Rives s'est reconverti avec un talent certain dans la sculpture.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « RIVES JEAN-PIERRE (1952- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-rives/